Afrique: Confédération africaine de football - La Ligue des champions féminine très attendue

18 Septembre 2020

La dernière née des compétitions de la Caf aura lieu l'année prochaine.

Annoncée par l'instance du football africain il y a quelques mois, plus précisément dans le mois de juin dernier, on en sait un peu plus sur la ligue africaine des champions, version féminine.

Le comité exécutif de la Caf a donné le format de la compétition et le mode de qualification lors de sa dernière réunion tenue le jeudi 10 septembre par visioconférence.

La compétition aura effectivement lieu l'année prochaine et cela suscite déjà de l'engouement sur le continent.

« C'est une très belle initiative de la Caf. Le football féminin manquait de compétition et celle-ci est la bienvenue. Cela va permettre au football féminin de se développer sur le continent.

C'est une belle opportunité également pour les joueuses de gagner leur vie en pratiquant ce sport. Cela va amener les clubs à se structurer et obligera la fédération à doter les clubs de plus de moyens », a déclaré Touré Clémentine, l'entraîneur de l'équipe nationale féminine de Côte d'Ivoire.

Même son de cloche au Mali où athlètes et dirigeants sont impatients de participer à cette nouvelle compétition. «Nous attendons avec impatience le nouveau tournoi.

La compétition est une grande opportunité pour nous, joueuses locales, de taper dans l'œil des recruteurs et, peut-être de trouver des contrats », a déclaré Bintou Koité, une joueuse de l'As Mandé, un club malien.

Le président de la Commission ad hoc du football féminin de la Fédération malienne de football affiche également sa satisfaction et pense que la future compétition va booster les championnats nationaux. «

Après l'annulation de la Can féminine, il était vraiment temps pour la Caf de dévoiler le format de la Ligue féminine.

Les clubs qui auront la chance de participer à cette compétition vont également bénéficier de ristournes et cela va forcément rehausser le niveau des championnats nationaux », a-t-il ajouté.

Selon le format de la compétition dévoilé par la Confédération africaine de football, huit équipes prendront part à la première édition. Elles seront réparties par tirage au sort en deux groupes de quatre équipes chacun.

Pour déterminer les qualifiés, chacune des six zones de la Caf organisera des qualifications. La répartition sera la suivante : une équipe de chaque zone, une équipe du pays hôte et une équipe supplémentaire participeront à la première édition.

Les six zones mentionnées par la Caf sont : Union nord-africaine de football (Unaf), Union des fédérations ouest-africaines de football (Ufoa, zone A et B), Union des fédérations de football d'Afrique centrale (Uniffac), Conseil des associations de football d'Afrique de l'est et centrale (Cecafa) et Conseil des associations de football d'Afrique australe (Cosafa).

Pour la première édition, l'union zonale du pays hôte aura deux représentants. Par contre, pour les deux premières éditions, le pays hôte n'aura qu'un seul représentant tandis que l'Union de zone du champion en titre qualifiera deux équipes, a précisé l'instance qui a lancé un appel à candidature pour déterminer le pays hôte des deux premières éditions.

Mais selon certaines indiscrétions, les équipes participantes pour la première édition expérimentale, pourraient être choisies par l'instance du football africain en fonction de certains critères.

Les jours à venir nous situeront davantage. Il faut rappeler que l'Afrique du Sud est le premier pays à s'être porté candidat pour accueillir la première édition.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.