Gabon: ONUDI - Important don d'équipements techniques alloué au Bureau National Ozone (BNO)

18 Septembre 2020

Au vue de rénover l'extraction des gaz réglementés, l'Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) a attribué, ce jeudi 17 septembre 2020 à Libreville, un mémorable don d'équipements techniques au Bureau National Ozone (BNO), cellule sous tutelle de la Direction Générale de l'Environnement et de la Protection de la Nature (DGEPN). Cette donation s'inscrit dans la célébration de la Journée Internationale de la Protection de la Couche d'Ozone.

La couche d'ozone est actuellement référencée dans les actions de plusieurs organismes internationaux. Elle est essentielle au vivant, et s'est nettement dégradée depuis 40 ans, sous l'effet de nos émissions de gaz industriels. De ce fait, les équipements techniques alloués par l'Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) sont d'une importance capitale. Ils devraient permettre, entre autre, aux membres du Bureau National Ozone (BNO) de renforcer la capacité de leurs frigoristes dans l'entretien de certains appareils, notamment les frigos, les congélateurs, et les climatiseurs. De même, ces équipements serviront également à récupérer et traiter les gaz HCFC, couramment appelés fréons, afin qu'ils ne soient pas relâchés dans l'atmosphère. Stephen Jackson, Coordinateur résident du Système des Nations Unies s'est vu honoré d'accomplir la transmission symbolique desdits matériels. « C'est un honneur pour moi de procéder à cette remise symbolique de matériels visant à assurer la protection de la couche d'Ozone, ici au Gabon, qui est l'un des pays leaders en matière de protection climatique, non seulement en Afrique mais au niveau international », a-t-il déclaré.

Indépendamment de cette donation symbolique, une visite du Centre de Formation et de Perfectionnement Professionnel (CFPP) Basile Ondimba a été effectuée par Stanislas Stephen Mouba, le Directeur Général de l'Environnement et de la Protection de la Nature (DGEPN), sous la compagnie de Gilles Christian MANGONGO, Point Focal et Coordonnateur du Bureau National Ozone (BNO). « Aujourd'hui, la DGEPN travaille avec le Centre de Formation et de Perfectionnement Professionnel pour former des artisans nationaux, capables d'exercer les métiers du froid, d'assurer la récupération de ces gaz, et même leur purification, afin de minimiser les fuites de gaz dans l'atmosphère, et qui affecteraient la couche d'Ozone. Nous nous réjouissons des mécanismes mis en place, et qui permettent des bonnes pratiques sur la manipulation et la gestion des gaz frigorigènes, dans l'objectif de protéger la couche d'Ozone qui, il faut le rappeler, assure la protection de la vie sur terre contre les rayons ionisons émis par le soleil », exprime Stanislas Stephen Mouba.

Rappelons tout de même que cette remise d'équipements techniques s'inscrit dans la mise en œuvre du « protocole de Montréal, sur l'engagement pris par le Gabon le 09 février 1994, visant à réduire la consommation des gaz HCFC (Hydrogéno-chloro-fluoro-carbone) à 85% à l'horizon 2035 ». Ce Protocole a été adopté par la Conférence de plénipotentiaires sur le Protocole à la Convention de Vienne pour la protection de la couche d'ozone relatif aux chlorofluorocarbones.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.