Congo-Kinshasa: Vers la création d'une Task Force

18 Septembre 2020

Les rideaux sont tombés hier sur réunion bilatérale de Luanda sur la défense et la sécurité le long de la frontière commune entre la République Démocratique du Congo et la République d'Angola.

A l'issue de cette réunion de trois jours tenue dans la capitale angolaise Luanda, du 14 au 16 septembre 2020, les deux parties ont exprimé leur volonté de tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité de manière permanente le long de la frontière commune.

Pour ce faire, les parties se proposent de créer une Task Force à l'issue des travaux de la commission mixte défense et sécurité qui se tiendra en janvier 2021. Déjà un mémorandum a été signé par les parties prenantes de la réunion bilatérale de Luanda quant à ce.

Il a été également passé en revue lors de cette réunion bilatérale des questions d'intérêts communs. L'objectif principal est d'éradiquer ou à la limite, atténuer les crimes transfrontaliers ; veiller sur le sort des réfugiés de part et d'autre ; réglementer la circulation des personnes et des biens ; lutter contre le braconnage et la déforestation le long de la frontière commune ; etc.

Toutes ces questions seront passées en revue lors des travaux de la commission mixte de janvier 2021.

Par ailleurs, les deux parties ont convenu le calendrier d'évaluation et suivi dans le but de consolider les mesures prises en vue de sécuriser la frontière commune.

La délégation de la République Démocratique du Congo était conduite par le Vice-premier ministre et ministre de l'Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières Gilbert Kankonde Nkashama Malamba. Il était accompagné du ministre de la Défense nationale et Aniciens combattants Aimé Ngoy Mukena, ainsi que des cadres de l'administration et responsables de la sécurité nationale.

L'Angola était représenté par son ministre en charge de l'Intérieur Eugenio Laborinho, assisté aussi de son collègue de la Défense.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.