Ile Maurice: Justice - Les frères Dardenne réclament la radiation des accusations

18 Septembre 2020

En l'absence de 'prima fascie evidence' contre Jonathan et Josué Dardenne, les avocats des deux frères ont présenté une motion pour la radiation des charges qui pèsent contre leurs clients ce vendredi 18 septembre.

«Il n'y a pas de 'prima fascie evidence' contre les deux clients et les deux accusations ne tiennent pas d'autant plus que les informations se trouvant dans l'acte d'accusation ne corroborent pas» a déclaré Me Chetan Baboolall. Il est assisté de Me Rouben Mooroongapillay, Neelkanth Dulloo, Jim Seetaram et Olivier Barbe.

Pour rappel, le panel d'avocats avait réclamé des précisions contre sur la façon dont l'enquête a été menée dans le cadre l'arrestation de leur clients, pour rogue and vagabond et assault with premeditation survenue le lendemain de la comparution des ministres Maudhoo et Ramano devant la cour de Mahébourg. Malgré les réponses obtenues, les hommes de loi affirment qu'ils sont toujours dans le flou, d'où la motion présentée en cour de district de Mahébourg aujourd'hui.

Pendant le procès, l'enquêteur a avancé que la police avait besoin d'une clarification auprès du plaignant Sunny Kumar Sewdin. Pour rappel, ce dernier avait fait une première déposition le 22 août à 00h40 au poste de police de Lallmatie. Le même jour, il s'était rendu aux Casernes Centrales, peu avant midi, pour un deuxième «statement». Il a également expliqué que les deux suspects n'ont pas pu être placés sous contrôle judiciaire le jour de leur arrestation survenue le 22 car l'enquête était toujours en cour et la Bail and Remand Court était déjà fermée au moment où Josué et Jonathan Dardenne devraient comparaitre.

Le parquet devra communiquer sa position quant à ladite demande, le 8 octobre.

Pour rappel, les deux plaisanciers habitant Trou d'eau Douce sont soupçonnés d'avoir agressé un agent du MSM lors de la convocation de deux ministres au tribunal.

A La Une: Ile Maurice

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.