Cameroun: Silence ! On trahit le peuple!

18 Septembre 2020
opinion

Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun Progressistes (MRCP) est en cours de téléchargement depuis les cabinet noirs du régime RDPC.

Sous la houlette d'une dame ministre qui aime donner l'apparence de moderne, du ministre Chérif de la République, ancien..... et autres membres du gouvernement, quatres membres, dont une dame qui est souvent entre deux avions, préparent activement le lancement d'un mouvement dissident au sein du MRC.

Derrière cette manœuvre à travers laquelle le régime veut " upciser" votre Petit Parti de cœur, il y a la volonté d'aligner à tous les prix des "candidats" MRC aux prochaines régionales qui ne sont rien d'autre qu'une authentique forfaiture électorale.

Les arguments mobilisés pour oindre ces Grands camarades du Directoire sont financiers et micro tribaux. Par avance on souhaite que ceux des membres du MRC en négociation avec le régime pour trahir le peuple puissent percevoir leurs salaires au terme du "Business"

En effet, nombreux sont les traitres politiques qui au Cameroun n'ont jamais encaissé l'entièreté des sommes à veux promises une fois le peuple livré. Ils sont également nombreux, dans la vielle comme dans l'actuelle classe politique, qui ont de vielles, voire de très vielles factures encore impayées. Le peuple du changement se doit d'être informé des activités de tous ceux qui "Tapent" dans son dos.

Bonne chance et bon vent au MRCP et à ses dirigeants.

C'est sur le terrain que le MRC et le MRPC - RDPC jaugerons leur détermination.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.