Maroc: L'ambassadeur de Finlande loue la stabilité et le développement du Maroc

18 Septembre 2020

L' ambassadeur de la Finlande à Rabat, Pekka Hyvönen, a passé en revue, jeudi à Rabat, les opportunités prometteuses de coopération entre son pays et le Maroc dans des domaines vitaux tels que les énergies renouvelables, l'intelligence artificielle, la nouvelle technologie, l'économie verte, l'éducation et la formation.

Lors de ses entretiens avec Habib El Malki, président de la Chambre des représentants, il a exprimé la volonté de son pays de partager son expérience et son expertise avec le Royaume du Maroc dans divers domaines, indique un communiqué de la Chambre des représentants. Il a estimé que le Maroc constitue une porte d'entrée vers l'Afrique, eu égard à sa position stratégique distinguée, qualifiant le Maroc de pays "moderne et stable", ce qui consolide les potentiels et les opportunités d'échanges économiques et commerciaux avec la Finlande.

L'ambassadeur qui s'exprimait à l'occasion d'une visite de courtoisie après son accréditation en tant que nouvel ambassadeur au Royaume, a salué le leadership du Royaume du Maroc dans le domaine des énergies renouvelables, notant que le Maroc constitue un modèle pour les pays africains dans l'exploitation des énergies propres.

Pekka Hyvönen a, par ailleurs, mis en avant la transparence et l'ouverture qui caractérisent l'action parlementaire de la Chambre des représentants, permettant ainsi aux citoyens son suivi de près, exprimant la volonté de son pays de renforcer les relations de coopération avec le Royaume du Maroc sur tous les plans et à tous les niveaux, y compris la coopération entre les institutions législatives des deux pays.

Habib El Malki a, pour sa part, salué la qualité des relations entre le Maroc et la Finlande, se félicitant de la solidité des liens d'amitié entre les institutions législatives des deux pays, et de la régularité des concertations et des échanges de visites entre elles.Il a adressé, dans ce même sens, une invitation à la présidente du Parlement finlandais en vue d'effectuer une visite de travail au Maroc, qui sera l'occasion de discuter des moyens à même de hisser les relations entre les deux pays vers un espace de rapprochement et de coopération plus large.

A cette occasion, Habib El Malki a donné un aperçu sur la composition de la Chambre des représentants et le développement de la représentativité des femmes au sein de l'institution législative,soulignant que la Chambre a créé un groupe de travail thématique chargé de l'égalité et de la parité œuvrant pour la promotion de la condition des femmes. Il a, également, indiqué que la Chambre a récemment créé un groupe de travail thématique chargé de la législation relative au système de la santé, conformément à la vision de S.M le Roi Mohammed VI concernant le développement du secteur de la santé, et ce afin d'assurer une protection sociale à tousles Marocains et de la généraliser à toutes les catégories de la société.

Le Collectif marocain contre la peine de mort se solidarise avec la famille d'Adnane Bouchouf

La Coalition marocaine contre la peine de mort a condamné le crime odieux du petit Adnane Bouchouf survenu récemment à Tanger.

«Nous présentons nos sincères condoléances et notre sympathie à la famille de la victime et déclarons notre solidarité absolue avec elle à la suite de ce qui lui est arrivé après le viol et le meurtre du défunt, et nous affirmons que la plus belle consolation pour elle est cet élan de solidarité sociétale et collective», a souligné un communiqué signé par les composantes de cette Coalition, à savoir le Réseau des parlementaires contre la peine de mort, le Réseau des avocats contre la peine de mort et le Réseau des journalistes contre la peine de mort.

La Coalition a affirmé que le viol et le meurtre d'Adnane Bouchouf a dévoilé l'incapacité de la société, y compris les autorités compétentes, «à protéger nos enfants contre toutes les formes d'abus sexuels, économiques et sociaux », et « à leur assurer la sécurité humaine, psychologique et physique dans les zones urbaines et rurales ».

Par ailleurs, la Coalition a exprimé son rejet catégorique « de toutes les pratiques et positions visant à faire pression sur le pouvoir judiciaire et influencer ses décisions, entraver l'enquête ou saper les fondements de son impartialité ou les règles et les fondements du procès équitable ».

«Personne n'a le droit d'assumer le rôle du pouvoir judiciaire. Personne n'a le droit de tenir des procès privés sur des places publiques contre la légalité et les dispositions de la Constitution ou de rendre des jugements sous l'effet de l'excitation, de la protestation et de la colère», a martelé la Coalition. Et d'ajouter: «Nous rejetons absolument toute attaque contre les acquis que le peuple marocain a réalisés tout au long de son histoire par le courage et les sacrifices de ses citoyens, de ses organisations politiques, syndicales, civiles, de droits de l'Homme, intellectuelles et médiatiques ».

La Coalition a également affirmé son rejet catégorique du recours de certaines personnes au langage de la vengeance, à la manipulation de l'opinion ou à l'incitation à la violence, au lieu de choisir le langage du dialogue et du débat serein et rationnel qui « ouvre des opportunités pour notre société de traiter tous les dossiers et problèmes qui occupent son présent, son avenir et son destin», et fustigé ceux qui veulent instrumentaliser le meurtre d'Adnane Bouchouf à des fins politiciennes et électoralistes ou des intérêts opportunistes étroits.

M. T

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.