Sénégal: Chargée du dédouanement - M. Ndoye vend 2 véhicules sur 4 à l'insu du propriétaire

18 Septembre 2020

Pour avoir vendu deux véhicules sans l'accord du propriétaire, M. Ndoye, déclarant en douane, a fait face aux juges du tribunal des flagrants délits de Dakar pour abus de confiance.

En sa qualité de déclarant en douane, la dame M. Ndoye a réceptionné, en 2017, quatre véhicules envoyés des États-Unis par C. Diagne. Ce dernier devait payer 7 millions de FCfa à Necotrans et Dubaï Port pour le dédouanement de ces véhicules. Ne disposant pas de cette somme, la prévenue a pu obtenir une réduction de 50 % et il était question que C. Diagne la paie un véhicule en guise de commission.

O. Sow, épouse de C. Diagne fait savoir que son mari avait promis de donner un véhicule à leur fils s'il décroche son Bac. Ils ont découvert que la voiture qui devait revenir à ce dernier a été vendue par la prévenue, qui a vendu un autre à un douanier sans leur consentement.

Me Famara Mané, avocat du plaignant, a indiqué que M. Ndoye devait faire le dédouanement et prendre un véhicule, en plus de 1.300.000 FCfa mais elle n'a remis que deux véhicules et a raconté à son client que l'un des véhicules a été saisi par la douane alors qu'elle l'avait vendu. Aussi, a-t-elle également vendu le deuxième sans recevoir mandat du propriétaire. Pour justifier la créance de son client, elle a produit de fausses factures. Me Mané a réclamé 9 millions de FCfa pour les deux véhicules et 1 million de FCfa de dommages et intérêts.

Le Procureur a souligné que M. Ndoye est poursuivie pour abus de confiance mais le premier délit suffit. Il a requis 6 mois assortis du sursis.

Me Babacar Mbaye de la défense a noté que les parties ont travaillé dans un cadre informel. Des véhicules ont été envoyés sans que C. Diagne ne remette un seul sou. Il n'a pas payé sa cliente qui, elle a usé de son droit de rétention sur une voiture. La preuve du préjudice n'est aucunement apportée. Le tribunal rendra sa décision le 22 septembre 2020.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.