Maroc: Casablanca - Enquête préliminaire pour déterminer les motifs d'actes criminels attribués à une personne

Rabat — Le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca a ouvert, vendredi matin, une enquête préliminaire sous la supervision du parquet compétent, pour déterminer les motifs derrière la commission d'actes criminels attribués à un individu (28 ans), soupçonné d'avoir menacé de commettre des crimes et des délits contre des personnes.

Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), la Brigade de lutte contre la cybercriminalité à la préfecture de police de Casablanca avait reçu, fin juillet, une plainte déposée par le directeur d'un site national d'information, accusant une personne non identifiée de l'avoir menacé de commettre des crimes et des délits à son encontre, à travers des audios envoyés par WhatsApp.

Les recherches et investigations ont permis d'identifier le suspect qui était en fuite jusqu'à son interpellation, indique le communiqué, précisant que le mis en cause a été placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête préliminaire menée sous la supervision du parquet compétent, afin d'élucider les tenants et aboutissants de ces actes criminels et d'identifier les motifs de leur commission.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.