Togo: Cahier des charges

18 Septembre 2020

Les habitants vivant à proximité des zones minières espèrent profiter des retombées économiques des industries extractives. Pas encore vraiment le cas.

Des ONG se mobilisent et demandent à l'Etat d'exiger des exploitants de respecter le cahier des charges.

Les villages doivent bénéficier du raccordement à l'eau et à l'électricité, d'écoles, d'équipements publics et doivent être indemnisés lors des expropriations.

Selon les dispositions du code minier, les entreprises intervenant dans une zone minière doivent verser des redevances qui sont censées aider les villages riverains.

Le Togo s'est doté d'un cadre de concertation dans ce domaine.

Cette structure est chargée de faire le suivi des paiements des redevances et de l'utilisation des fonds.

Le pays a adhéré à l'initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) qui fixe les règles d'une juste redistribution.

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.