Madagascar: Accord de libre échange - Le cadre juridique passé en revue

La facilitation des transactions dans le domaine du transport constitue l'une des priorités de la zone de libre échange tripartite.

Le secteur du transport constitue l'un des piliers du développement du continent africain. La circulation des biens et marchandises alimente l'économie des pays membres et partenaires de l'accord de zone de libre échange tripartite entre la SADC, la COMESA et le CAE. Pour faciliter les transactions et les mécanismes dans le monde du transport intra-régional et international, les ministres de la Justice et les procureurs généraux de ces entités ont passé en revue le cadre juridique afin d'approuver les projets de loi confectionnés dans ce sens.

Objectif

Dans le but d'atteindre les objectifs de l'accord de la zone de libre échange tripartite, ces experts en matière juridique ont discuté de la faisabilité de standardiser les instruments permettant de faciliter le transport de marchandises. Durant la rencontre en visioconférence de trois jours, les représentants des pays africains ont donné leur approbation pour adopter sept projets de loi qui régiront le secteur du transport sur le continent. « Le texte standard appliqué en Afrique devrait se conformer aux normes adoptées sur le plan international », a rappelé le ministre de la Justice Johnny Richard Andriamahefarivo qui a conduit la délégation malgache.

Vingt neuf États membres et partenaires se regroupent au sein de l'accord sur la zone de libre échange tripartite. Ils représentent ensemble 53% des membres de l'Union africaine, 60% du PIB du continent africain et une population totale de 800 millions d'habitants.

Le commerce de marchandises au sein de la région tripartite est passé de 23 milliards USD en 2004 à 55 milliards USD en 2012. Soit une augmentation de 1 4 0% au cours de cette période. Ce qui renforce la réussite de la montée en puissance de l'Afrique. Pour les membres, l'harmonisation des services de transport conduira à la réussite des efforts déjà entrepris.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.