Congo-Brazzaville: Gare à l'abus de séries de film par des enfants !

A quelques semaines de la rentrée des classes, le constat est que certains parents en l'occurrence des mamans n'ont pas encore pris la mesure de la chose. Ces dernières continuent d'associer leur progéniture à la visualisation sans cesse des séries de film. Ce comportement a toujours perturbé des enfants durant toute la période scolaire, car l'enfant trouvera plus du plaisir à regarder ces séries qu'à lire ses leçons ou à faire ses exercices.

Ce comportement qui a néanmoins eu un impact négatif par le passé, à en croire certains témoignages, dans l'apprentissage de certains enfants ces quelques dernières années, devrait, à dire vrai cesser. Oui pendant ces mois du confinement dû à la pandémie du coronavirus, des parents n'avaient pas d'autres choix que d'empêcher aux enfants d'aller hors de la maison, en leur offrant quelque chose pouvant les distraire et les divertir quotidiennement. Oui, ce sont ces séries. Cependant, la chose doit changer au cours de ces deux semaines qui nous séparent du jour J de la rentrée des classes. Car continuer d'associer abusivement des enfants à la visualisation des séries de film, c'est créer un grand risque d'éloigner ces enfants de leurs cahiers et de créer dans leur esprit un vrai-faux compagnon, les « séries de film ».

Ces séries, disons-le sans langue de bois, ont certains détails qui ne devraient pas être vus par des enfants, puisque ces détails traitent parfois avec légèreté des problèmes de l'infidélité matrimoniale, de la sexualité à ciel ouvert, des scènes d'actes inciviques, notamment le viol, le vol et la violence dans toutes ses formes, des faits de jalousie et de manque de sympathie ou d'altruisme, bref de la méchanceté et bien d'autres. Or à force de regarder ces mauvaises choses, ces enfants finiront par vouloir s'identifier à ces personnages, même au moment adulte.

Ces choses-là deviennent comme vulgaires, puisqu'on les laisse faire. L'abus de ces séries ne perturbe non pas que la scolarité, mais il a un impact négatif sur l'éducation de l'enfant.

Ce sera une bonne chose, si nous tous prenons l'engagement d'éloigner nos enfants dès l'instant même de ces choses-là ?

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.