Congo-Brazzaville: Enjeux politiques - Claude Nyamugabo confirme le retour aux affaires de Joseph Kabila en 2023

Le ministre national de l'Environnement et Développent durable a annoncé le retour au pouvoir de l'ancien président de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila Kabange, en 2023.

L'apparition de Joseph Kabila au Sénat à l'ouverture de la session ordinaire de septembre, essentiellement budgétaire, a été diversement interprétée dans l'opinion. Pour beaucoup, cela est symptomatique du rêve qui habita le désormais sénateur à vie, de retourner aux affaires en retrouvant le fauteuil présidentiel perdu à la suite de l'élection présidentielle de novembre 2018 pour laquelle il était non partant après expiration de son mandat. Pour l'heure les thuriféraires et autres laudateurs du Front commun pour le Congo (FCC) ne jurent que par le retour au pouvoir de Joseph Kabila Kabange. Ils ne cachent plus leur désir et en parlent de plus en plus avec conviction à l'image du ministre national de l'Environnement et Développent durable, Claude Nyamugabo.

Ce dernier, qui devisait le vendredi 18 septembre à Kolwezi dans la province du Lualaba où il séjourne, a clairement affirmé le souhait de sa formation politique, le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), de voir son leader, Joseph Kabila, revenir au pouvoir. « Le retour de Joseph Kabila n'est pas un slogan, c'est une réalité. Il va retourner au pouvoir et nous sommes en train d'y travailler. Toute la population attend cela avec impatience », a déclaré le ministre Claude Nyamugabo qui, par ailleurs, a sollicité l'implication des militants venus en masse, pour que cet objectif que s'est fixé le parti soit réellement atteint.

Les propos de Claude Nyamugabo ne font que corroborer ce que le Coordonnateur du FCC, Nehemy Mwilanya, avait déclaré dans une récente interview accordée à Jeune Afrique, à savoir qu'il existerait un accord secret que Félix Tshisekedi et Joseph Kabila auraient signé en vue d'une reprise de pouvoir par le FCC en 2023. Ce que dément avec la dernière énergie le secrétaire général intérimaire de l'UDPS, Augustin Kabuya, pour qui « Félix Tshisekedi n'a de compte à rendre qu'au peuple congolais et non à un individu, quel que soit son rang ».

A tout prendre, l'option de voir Joseph Kabila, postuler comme candidat à la présidentielle de 2023 est de plus en plus partagée par les cadres et militants du PPRD. Ces derniers ne ratent plus une seule occasion de confirmer cette option, quand bien même l'intéressé ne s'y est pas encore prononcé officiellement.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.