Congo-Brazzaville: Commémoration - Une gerbe de fleurs déposé en mémoire des victimes de l'UTA

Le ministre d'État chargé de l'Economie, Gilbert Ondongo, a déposé le 19 septembre à Brazzaville, une gerbe de fleurs en mémoire des victimes de l'accident du Boeing UTA, qui s'était écrasé en 1989, avec cent soixante-dix passagers à bord.

« La commémoration de cette journée prend plus de dimension que le fait de l'accident de l'UTA. Dans le monde entier cette journée est marquée en mémoire des victimes du terrorisme international. Et, le monument correspond aux victimes de l'UTA qui font partie des victimes. Nous venons ici en septembre et le 1er novembre de chaque année pour nous remémorer », a expliqué le Dr Martial De-Paul Ikounga, parent d'une victime. Pour rappel, le terrorisme international est l'emploi de la terreur à des fins idéologiques, politiques ou religieuses.

Le vol UT-772 DC-10 d'UTA avait été victime d'un attentat terroriste le 19 septembre 1989. L'avion avait explosé au-dessus du désert du Ténéré, au Niger, tuant sur le coup les cent soixante-onze passagers et membres de l'équipage. L'Union de transports aériens (UTA) était une compagnie aérienne française. Il s'agissait d'une société anonyme à participation ouvrière, héritière de l'Union aéromaritime de transport et des Transports aériens intercontinentaux.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.