Ghana: Mohamed Abdul-Rahman présente ses lettres de créance au président du Ghana

Khartoum — L'Ambassadeur Mohamed Abdul Rahman Yassine, Ambassadeur de la République du Soudan auprès de la République du Ghana, a présenté vendredi ses lettres de créance à Son Excellence le Président Nana Akufo-Addo, Président de la République du Ghana.

L'ambassadeur a transmis au président du Ghana les salutations du lieutenant-général Abdul Fattah Al-Burhan Abdul-Rahman, président du Conseil souverain de transition.

L'ambassadeur s'est déclaré prêt à améliorer et à développer les relations bilatérales vers des horizons plus larges, et a félicité Son Excellence le Président pour son accession à la présidence de la Communauté économique de l'Afrique de l'Ouest (ECOWAS), appréciant le rôle pionnier du Ghana dans la recherche d'une solution à la crise politique actuelle en République du Mali.

L'ambassadeur a également informé le Président de l'évolution de la situation et du changement que connait le Soudan et de ses efforts pour s'intégrer pleinement dans le système international, malgré les difficultés qu'il rencontre en raison de son statut sur la liste américaine des pays parrainant le terrorisme, et il a demandé au Président Nana de soutenir les efforts du Soudan à cet égard.

Pour sa part, le Président Nana a affirmé la solidité des relations bilatérales et les moyens de les soutenir et de les développer, et a affirmé le soutien de son pays aux efforts du Soudan pour faire face aux défis de la période de transition et retirer son nom de la liste du terrorisme.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.