Congo-Brazzaville: Covid-19 - Les artistes réclament la reprise des activités

C'est dans l'objectif de plaider pour la reprise effective des activités culturelles au Congo que l'artiste comédienne Mixiana Laba a récemment livré une performance intitulée « Art ma raison d'exister ».

Lorsqu'il s'agit de dénoncer les injustices sociales à travers la performance, Mixiana Laba ne fait pas de demi-mesure comme nous le témoigne son combat pour les malades mentaux sur le thème « Réalité aveuglée ». C'est à la place de la grande poste, non loin de la direction départementale de la Culture et des Arts, à Pointe-Noire, que Mixiana Laba s'est déléguée comme le porte-parole des artistes pour attirer l'attention des autorités afin de favoriser la reprise des activités artistiques et culturelles dans le respect des mesures barrières. Sous le regard ébahi des passants et de quelques artistes, la jeune femme, avec un visage couvert et une lampe à la main, déambulait sous un long tissu blanc sur lequel étaient inscrits les différents secteurs artistiques : théâtre, musique, performance, dance, cinéma, peinture...

En effet, depuis le début de la pandémie de Covid-19 au Congo et face aux différentes mesures de prévention édictées par le gouvernement pour lutter contre la maladie, le secteur culturel est aux abois. Festivals, spectacles, rencontres... tout a été arrêté depuis mars et pour les artistes l'attente devient insupportable. « Art ma raison d'exister » s'inscrit évidemment dans cette perspective afin d'alerter les autorités sur le sort des artistes. Aussi, ces derniers s'insurgent contre le fait que plusieurs secteurs tels les églises, restaurants, écoles sont déconfinés mais pas le secteur culturel. « Que le gouvernement déconfine nos secteurs d'activités car nous n'en pouvons plus. Nous ne vivons que de l'art et cela fait sept mois que nous n'avons plus de revenus pour faire face à nos charges. Ce spectacle est vraiment un cri d'alarme », a dit Mixiana Laba.

Selon Pierre Claver Mabiala, promoteur culturel, cette performance est une très bonne initiative qui exprime le besoin de tous les artistes dont les activités n'ont pas encore repris. « Je pense qu'à ce jour il est possible de reprendre nos activités dans la limite de cinquante personnes tout en respectant la distance physique, le port du masque et le lavage des mains. Il ne faut pas utiliser les artistes seulement pour des intérêts égoïstes. Nous nous sentons abandonnés et pas du tout soutenus car aucune voix ne se lève si ce n'est la nôtre pour plaider notre cause », a-t-il déclaré.

Saluant la bravoure, le dynamisme et l'élan de cœur de la comédienne Mixiana Laba, Sandra Guenin, responsable de la compagnie Théâtre à la carte, a souligné qu' « à travers cette prestation pacifiste, calme et artistique, elle a passé un message fort pour tous les artistes résidants au Congo. Face à cette situation, nous espérons trouver gain de cause auprès des autorités afin de reprendre normalement nos activités ».

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.