Congo-Brazzaville: Les enseignants volontaires menacent de boycotter l'année scolaire

4 160 enseignants volontaires revendiquent le paiement de six mois de bourses impayées et promettent de ne pas reprendre le chemin de l'école au titre de l'année scolaire 2020-2021 si la situation n'est réglée.

Sous la pluie qui s'est abattue sur Brazzaville le 17 septembre, les enseignants volontaires ont fait un concert de casseroles devant le ministère des Finances pour se faire entendre. « Si nos revendications ne sont pas prises en compte, nous n'irons pas enseigner », a fait savoir Christian Madila, secrétaire général de la coordination des diplômés des écoles professionnelles de l'enseignement. Par ailleurs, ces enseignants interpellent les pouvoirs publics sur la notification du quota, la publication des textes d'intégration... Le protocole souligne que 4160 enseignants volontaires devraient recevoir une bourse de 50 à 75. 000 Fcfa par mois pour attendre leurs intégrations à la Fonction publique qui se feront progressivement. Ils déplorent la lenteur administratif car jusque-là certains dossiers sont encore dans le circuit d'approbation.

Equation à résoudre

Dans ce contexte d'urgence sanitaire due à la Covid-19, la rentrée scolaire pour le cycle primaire et secondaire est fixée au 12 octobre. Les mesures barrières à observer, notamment la distanciation physique et l'interdiction de rassemblement de plus de cinquante personnes, poussent le gouvernement à opter pour d'autres approches pédagogiques. Ainsi, les classes pléthoriques seront éclatées et, par conséquent, les cours se feront de façon alternée, expliquait le ministre de l'Enseignant primaire, secondaire et de l'Alphabétisation, Anatole Collinet Makosso. Or, cette mesure implique l'augmentation du nombre d'enseignants qui sont déjà déficitaires particulièrement dans l'arrière-pays. C'est dans le but de réduire à 30% le déficit existant que le gouvernement a engagé 4160 finalistes des écoles professionnelles de l'enseignement sur l'ensemble du territoire national suite à un protocole d'accord signé le 27 septembre 2018 entre le gouvernement et les syndicats des enseignants.

Il est clair que si ces enseignants volontaires boycottent la rentrée scolaire qui pointe à l'horizon, les mécanismes définis pour respecter les mesures barrières contre la Covid-19 en milieu scolaire seront difficiles à appliquer.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.