Ile Maurice: Trévor Lindor - «C'était de l'eau tiède, qui devait servir à donner le bain à notre bébé... »

19 Septembre 2020

Deux mois après l'indignation suscitée par la circulation sur les réseaux sociaux d'une vidéo le montrant ébouillantant son épouse, Trevor Lindor a décidé de s'exprimer dans une vidéo postée, il y a quelques jours, sur son profil Facebook

Le jeune homme de 23 ans, habitant Baie-du-Tombeau, revient sur cette affaire et se défend d'être un homme violent. «Cette vidéo, qui montre que j'ai ébouillanté mon épouse, a été tirée hors de son contexte. Il est vrai que ce jour-là, nous nous étions disputés comme c'est le cas dans tous les couples. Mais ce n'est qu'une partie de la vidéo que le public a visionnée. Je n'ai, à aucun moment, jeté de l'eau bouillante sur elle. C'était de l'eau tiède, qui devait servir à donner le bain à notre bébé», raconte Trevor Lindor, qui exerce le métier de maçon.

Ce dernier dit n'avoir qu'un souhait et c'est celui de se réconcilier avec sa femme ou de trouver un arrangement par rapport à leur enfant. «Faudé pas enn ti diskision ki aster zanfan aussi al paye sa. Mo kontan mo zanfan. Mo pa anvi li mank so papa», poursuit Trevor Lindor. Le couple a une fille de trois mois.

L'homme explique que depuis la diffusion de cette première vidéo, sa vie a basculé. «Des habitants de ma région s'en sont pris à moi», raconte-t-il. Il répète qu'il n'est pas violent. «J'ai rencontré ma femme alors qu'on travaillait ensemble dans un casino. Elle me connaît depuis trois ans. C'est après que nous nous sommes mariés. Si j'étais de nature violente, pourquoi aurait-elle accepté de m'épouser», souligne Trevor Lindor. Pour rappel, Trevor Lindor a été arrêté le vendredi 3 juillet pour Breach of domestic violence act. Il a été traduit en cour et a écopé d'une amende de Rs 4 000.

L'épouse de Trevor Lindor a été prise en charge par des fonctionnaires du ministère de la Femme.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.