Egypte: Le gouvernement a réussi à contenir les répercussions de la crise du Covid-19 grâce à la réforme économique

Le gouvernement a réussi à contenir les répercussions de la crise du coronavirus, a affirmé le ministre des Finances, Mohamed Maait, lors d'une rencontre tenue via visioconférence avec Vera Songwe, secrétaire générale adjointe de l'ONU.

Les réformes, qui ont été adoptées par la direction politique et soutenues par le peuple ces dernières années, ont permis à l'économie nationale de faire face aux défis et aux chocs intérieurs et extérieurs, a signalé M. Maait, ajoutant que le gouvernement continue à adopter un paquet de réformes structurelles pour renforcer l'économie.

Face à la crise du coronavirus, la direction politique a consacré un paquet financier pour soutenir l'économie égyptienne, selon le ministre qui a expliqué que ce paquet représente 2% du Produit intérieur brut, ce qui a permis d'alléger l'effet du choc et de soutenir les secteurs et les catégories les plus touchés.

L'Egypte est le seul pays au Moyen-Orient et en Afrique, qui a gardé la confiance des agences de notation mondiales, Standard & Poor's, Moody's et Fitch durant une des périodes les plus difficiles qu'avait connues l'économie mondiale à la lumière de la pandémie de coronavirus, a noté M. Maait, ajoutant que l'Egypte soutient les propositions concernant le soutien des pays du G20 et des grandes puissances aux pays africains dont l'économie a été touchée par les répercussions de la crise du coronavirus.

De son côté, Vera Songwe a loué l'expérience égyptienne en matière de réforme économique, qui a permis à l'économie d'être souple face aux retombées de la pandémie de coronavirus, et de les contenir vite, expliquant que l'Egypte n'aurait pas pu faire face aux effets du coronavirus sans la réforme économique.

La secrétaire générale adjointe de l'ONU a valorisé les résultats économiques atteints par l'Egypte malgré les répercussions de la pandémie sur l'économie mondiale et égyptienne.

A La Une: Egypte

Plus de: Egypt Online

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.