Angola: Le pays défend les changements dans la structure de l'ONU

Luanda — Le ministre des Relations extérieures, Téte António, a défendu vendredi des changements dans la structure des Nations Unies (ONU), pour l'entrée d'un pays africain en tant que membre permanent du Conseil de sécurité de cette organisation internationale.

Le chef de la diplomatie angolaise a exprimé cette position lors du lancement de la 75e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, qui se déroule à New York, par vidéoconférence.

Les membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies, également connus sous le nom de cinq permanents ou P5, comprennent la Chine, la France, la Russie, le Royaume-Uni et les États-Unis d'Amérique.

Chacun des membres permanents a le droit de veto, ce qui leur permet d'empêcher l'organisation d'adopter une résolution.

La 75e session de l'Assemblée générale des Nations Unies a lieu à un moment particulier où tous les pays sont confrontés à la pandémie de Covid-19 et se déroule sous le thème central «L'avenir que nous voulons, les Nations Unies dont nous avons besoin: réaffirmer notre engagement collectif à multilatéralisme face à Covid19 par des actions multilatérales efficaces ».

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.