Nigeria: Terem Moffi - Le Nigérian dans la ligne de mire de Lorient

19 Septembre 2020

Terem Moffi sera-t-il toujours joueur de Courtrai au matin du 4 octobre ? Le Nigérian peut compter sur beaucoup d'intérêt, notamment en provenance de France.

Terem Moffi (21 ans) fait partie de la liste prioritaire du FC Lorient, promu en Ligue 1 et auteur d'un 0/6 après avoir entamé la saison par une victoire. Le club entraîné par Christophe Pelissier étudierait la piste du jeune attaquant nigérian de Courtrai dont le contrat ne prend fin qu'en 2023. Les Merlus voudraient renforcer leur attaque et le profil de Moffi avait déjà étudié il y a quelques semaines, révèle L'Équipe ; la piste aurait été relancée, mais le prix demandé par le KV Courtrai (plus de 5 millions, affirme le quotidien français) pourrait poser problème. Si Lorient a déjà bien dépensé durant ce mercato (20M€ environ), l'arrivée d'un nouveau numéro 9 pourraient leur faire le plus grand bien dans leur objectif de maintien.

Terem Moffi attire les convoitises : arrivé en janvier dernier au Kavé pour une bouchée de pain (150.000 euros), il a vu sa valeur marchande exploser après une seconde partie de saison de folie. Courtrai va faire face à un dilemme : accepter une offre élevée pour son joueur et réaliser une plus-value très conséquente, ou conserver son atout offensif n°1 et espérer qu'il continue sur sa lancée.

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.