Algérie: Le mouvement El Islah décide de voter "Oui" au référendum du 1e novembre

Alger — Le mouvement El Islah a décidé de voter "oui" à la révision de la Constitution soumise à référendum le 1er novembre, en ce sens où il "consacre l'Etat des droits et des libertés et les institutions légales dans le cadre d'un large consensus national", a indiqué, samedi, un communiqué de cette formation politique.

Lors de la 11e Université d'été du mouvement les 17 et 18 septembre en cours, le mouvement El Islah a tenu la 9e session ordinaire de son Conseil consultatif qui a "élaboré sa décision finale sur le référendum autour de la révision de la Constitution" et "la majorité écrasante a approuvé le vote en faveur du projet de révision de la Constitution soumis à référendum le 1e novembre", ajoute le communiqué.

Le mouvement "est convaincu" que ce projet est digne d'une Constitution consensuelle et jette réellement les bases d'une Algérie nouvelle", et "consacre l'Etat des droits, des libertés et les institutions légales dans la cadre d'un large consensus, soutenu par une large base populaire", lit-on dans le communiqué.

L'Université d'été du mouvement a qualifié "le processus de révision de la Constitution de normal", en dépit des conditions sanitaires exceptionnelles que vit le pays (coronavirus)", appelant les Algériens à concourir à faire de ce rendez-vous électoral "une réussite", de même que "les grands chantiers lancés dans divers domaines politiques et socio-économiques", en encourageant "la participation de toutes les factions politiques et franges sociales du pays", dans le cadre d'une vision nationale unifiée, considérant la Constitution de 2020, le fondement de l'Algérie nouvelle".

Le parti a insisté, en outre, sur l'importance de "renforcer le front interne et de placer les intérêts du pays et de la Nation au dessus de toute autre considération", conclut le document.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.