Ile Maurice: MBC - Shyam Persand n'a jamais fait de demande de congé

20 Septembre 2020

L'enquête sur la provenance des images montrant l'agression du producteur Shyam Persand par le directeur général par intérim, Anooj Ramsurrun, en 2018, s'annonce longue...

Selon nos renseignements, celle appelée à présider l'enquête, la secrétaire permanente Sandrine Valère, même si elle connaît bien les rouages de la station nationale, aura du pain sur la planche.

La raison : au moins une dizaine de personnes seraient en possession de ces images. Un ancien cadre de la MBC soutient qu'un simple agent de sécurité peut facilement en faire une copie. D'ajouter qu'avant d'effacer ces actions, certains auraient pu faire capter les scènes.

Il nous revient qu'hier, lors de la deuxième réunion du board, Anooj Ramsurrun a suggéré deux noms, pour qu'ils agissent comme Officers in charge de la MBC, le temps que se termine l'enquête. Mais le board n'a pas retenu sa requête, préférant faire appel à des personnes d'expérience.

Quid de Shyam Persand ? Se rendra-t-il sur son lieu de travail lundi ? À cela, il nous a dit de se tourner vers son homme de loi, Me Kishore Pertab. Ce dernier a alors soutenu que contrairement à ce qui a été annoncé dans le bulletin d'informations de jeudi soir et aussi dans une lettre qu'il a reçue de la MBC, Shyam Persand n'a jamais fait de demande de congé.

«En tout cas, nous verrons ce que nous allons faire lundi», a poursuivi l'avocat. Et de laisser entendre qu'une déposition au Central Criminal Investigation Department n'est pas à écarter la semaine prochaine. D'autant que, selon ses renseignements, il peut y avoir de fausses accusations contre son client.

Soulignons qu'une vidéo montrant Shyam Persand accueillant Anooj Ramsurrun circule en ce moment. Celleci, rappelle Shyam Persand, a été prise au retour d'Anooj Ramsurrun à la MBC en début d'année. «Comme la majorité des employés, je l'ai salué.» Par ailleurs, l'agression de 2018, avons-nous appris, serait survenue après que Shyam Persand a fait des reproches à un journaliste de la MBC.

À noter que le conseil d'administration ne s'est pas attardé sur l'enquête que mène l'ICAC sur des allégations contre Anooj Ramsurrun. Notamment sur l'acquisition de deux cars de reportage, des voyages accordés à des membres de sa famille et aussi des facilités de séjour dans des hôtels contre des publicités gratuites à la MBC à une clinique.

Par ailleurs, Naraindranath Gopee, président de la Federation of Civil Service and Other Unions, a adressé une lettre à Premode Neerunjun, condamnant la décision d'avoir suspendu Shyam Persand de ses fonctions. Selon le syndicaliste, les images montrent un cas d'agression et selon l'article 114 de la Workers' Rights Act, c'est une offense criminelle.

D'autre part, un groupe d'employés de la MBC a adressé une lettre au Premier ministre, exprimant leur soutien à Anooj Ramsurrun. Ce dernier, considèrent-ils, a toujours travaillé pour le bien-être de tout un chacun à la MBC.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.