Algérie: Révision de la Constitution - Lancement de l'inscription en ligne sur les listes électorales

Alger — Le président de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, a donné dimanche le coup d'envoi de la révision des listes électorales à partir des communes de Boumerdes et de Rouiba (Alger), et ce, dans le cadre des préparatifs en prévision du référendum sur la révision de la Constitution prévu le 1er novembre.

Cette opération intervient suite à la convocation du corps électoral par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, pour le référendum sur la révision de la Constitution.

A cette occasion, M. Charfi a présidé le lancement de l'inscription en ligne des citoyens ne figurant pas sur les listes électorales ou désireux changer de lieu de résidence. Les inscriptions s'effectuent sur le site Web de l'ANIE.

Lors d'une conférence de presse au siège de la commune de Boumerdes, M. Charfi a précisé que cette nouvelle procédure "encourage les jeunes à s'inscrire" sur les listes électorales, se disant "satisfait que les citoyens à Boumerdes se soient inscrits en ligne dès le lancement de l'opération".

Grâce à cette nouvelle procédure, la radiation des listes électorales se fait automatiquement.

Pour ce qui est du protocole sanitaire durant le référendum, M. Charfi a indiqué qu'il permettra d'éviter la transmission du Covid-19, précisant que ce protocole qui a été validé par le ministère de la Santé et comprend trois étapes (avant, pendant et après le vote)".

S'agissant du corps électoral, le président de l'ANIE a précisé qu'il "compte actuellement 24.111.081 électeurs", indiquant qu'il enregistrera, après révision, 500.000 à 600.000 nouveaux inscrits".

L'ANIE a enregistré 1.000 nouvelles inscriptions parmi les membres du Secrétariat, selon M. Charfi qui précise que l'Autorité compte près de 60.000 membres du Secrétariat, dont 70% ont un niveau universitaire".

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.