Cameroun: Bruyante manifestation des Camerounais à Bruxelles contre le régime de Paul Biya

Ambassade du Cameroun à Bruxelles
19 Septembre 2020

Ils étaient environs 400 Camerounais et amis du Cameroun rassemblés samedi de 13 à 17h, devant l'ambassade du Cameroun, à Bruxelles en Belgique pour manifester contre les violences qui secouent les régions du NOSO( Nord-ouest et Sud-ouest) et l'entêtement du pouvoir en place à vouloir organiser les élections régionales en décembre prochain au Cameroun. La police est présente avec le dispositif dissuasif, a constaté Camer.be.

La quasi totalité des manifestants est convaincue que le pouvoir de Yaoundé, est soutenu par la France. Les manifestants jugent également inadmissible la passivité dont la communauté internationale fait preuve, selon eux, face au climat délétère actuel au Cameroun.

Les manifestants, vêtus de noir pour la plupart, étaient là aussi pour exprimer leur solidarité à leurs compatriotes au Cameroun, meurtris par une "dictature" qui interdit systématiquement les manifestations des forces de l'opposition et notamment celles du MRC (Mouvement pour la renaissance du Cameroun) du Pr. Maurice Kamto

Sur les calicots des manifestants figurent des slogans tels que "Pas d'élection régionale avec la guerre dans les régions anglophones du Cameroun", "Problème , égale système", "Stop aux exécutions extrajudiciaires au NOSO", "La France est complice de ce qui se passe actuellement au Cameroun", " Paul Biya doit partir", "Solution 2 égale réforme du système électoral" , ainsi que des photos de victimes de la guerre dans les régions anglophones du Cameroun.

Les manifestants ont promis de revenir à l'ambassade du Cameroun à Bruxelles si les forces de l'ordre assassinent ou blessent un Camerounais lors de la manifestation générale prévue au Cameroun le 22 septembre prochain à l'appel du Pr Maurice Kamto, rejoint par d'autres partis politiques et organisations de la société civile

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.