Angola: Covid-19 - Le MINSA réitère "la rigueur préventive" dans les églises

Luanda — Avec la reprise des cultes religieux à Luanda, dès ce samedi 19, le ministère de la Santé (MINSA) réitère le strict respect des mesures préventives contre Covid-19 dans les églises.

Les cultes et les messes à travers le pays, avec de grands rassemblements, avaient été interdits en mars dernier, lorsque l'état d'urgence a été décrété, dans le cadre du Plan d'urgence visant à atténuer la propagation du virus, qui a jusqu'à présent infecté 3901 personnes et a fait 147 morts en Angola.

La reprise des activités religieuses est conforme au Dernier décret présidentiel sur la Situation de calamité publique, en vigueur depuis le 9 septembre, qui impose des mesures de biosécurité strictes à l'intérieur des temples.

À cette fin, les congrégations religieuses ont créé les conditions de biosécurité requises par les autorités sanitaires pour prévenir la propagation du virus, en mettant l'accent sur le matériel de lavage des mains.

En vertu du Décret présidentiel, les églises sont également tenues de créer les conditions de respect de l'utilisation des masques, à l'intérieur et à l'extérieur des enceintes, de mesurer la température, ne recevoir que 50% de la capacité de chaque temple, lorsque la messe est réalisée à l'intérieur, afin de respecter la distance minimale de deux mètres entre les fidèles.

«La maladie n'est pas très favorable à la population. Dans les lieux de culte, les gens doivent observer la distance, la capacité définie et prévoir des mesures de biosécurité », a réitéré samedi Franco Mufinda, le secrétaire d'État à la Santé publique, lors de la mise à jour des données sur le Covid-19 en Angola.

Il a également conseillé à la population de se faire soigner chaque fois qu'elle éprouve de la fièvre, de la toux, des difficultés respiratoires, de la diarrhée, des douleurs thoraciques, des douleurs articulaires, des douleurs musculaires, des maux de tête, des frissons et de la fatigue, entre autres.

Le pays compte 3 901 cas positifs, dont 147 morts, 1 445 patients guéris et 2 309 patients actifs.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.