Angola: Covid-19 - La TAAG reprend le vol vers Benguela

Catumbela (Angola) — Avec le nouvel avion Dash 8-400, Kwanza A, la TAAG (Lignes Aériennes d'Angola) a repris vendredi ses opérations à l'aéroport international de Catumbela, rétablissant le pont aérien entre la capitale Luanda et la province de Benguela, interrompue en mars par la pandémie du Covid-19.

Livré fin juin, ce nouvel avion de la TAAG est le premier des six appareils Dash 8-400, acquis par le gouvernement angolais au constructeur De Havilland of Canada Limited, en vue de moderniser et restructurer les Lignes Aériennes d'Angola

Avec une capacité de 74 occupants, passagers et équipage compris, le Dash 8-400 est un avion moderne, facile à déployer en manœuvres, à faible consommation de carburant. Il a une autonomie de vol d'environ six heures et vole jusqu'à deux mille cinq cents mètres d'altitude, atteignant une vitesse de 700 kilomètres à l'heure.

L'Angola a repris, le 14 septembre, les vols intérieurs qui, par décision du gouvernement, avaient été suspendus depuis la mi-mars, pour contenir la propagation du nouveau coronavirus. Cabinda, la province la plus au nord du pays, était la première destination de la TAAG depuis l'aéroport international de Luanda « 4 de Fevereiro ».

Vendredi, l'avion Kwanza A, à destination de Catumbela où il devait arriver à 13 heures, n'a atterri qu'à 15h05 minutes, avec 74 occupants à bord, 10 passagers en classe affaires et 64 en classe économique. A son retour, il a pris 57 citoyens, dont des nationaux et des étrangers.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.