Angola: Covid-19 - Des familles sous cordons sanitaires reçoivent une aide alimentaire

Cabinda (Angola) — Les familles confinées en cordons sanitaires, dans la province de Cabinda, bénéficient d'une aide alimentaire provenant des différents organismes gouvernementaux et de la société civile.

La province compte 75 cas positifs et 22 cordons sanitaires dans différents quartiers de la ville de Cabinda.

Parmi les organisations qui apportent du soutien, il y a l'Église Aliança Evangélica d'Angola à Cabinda (AEAC) qui a donné mercredi, une tonne et demie des vivres, notamment du riz, du spaghetti, de l'huile, des haricots, du sucre, et de la semoule de maïs entre autres, afin d'atténuer les difficultés personnes sous cordons sanitaires.

L'appel à soutenir les habitants sous cordons sanitaires a également été répondu par le Conseil des Églises Chrétiennes en Angola (CICA), avec un don composé des divers biens alimentaires et par la femme d'affaires Beatriz Franque offrant 60 paniers de la ménagère.

A cet effet, le coordinateur de l'AEAC, Silva Menezes, a fait savoir que l'action de solidarité répondait à l'appel lancé à la société pour aider les personnes sous cordons sanitaires.

Le représentant de l'Association civique Nzola, João Maria Jó, a exhorté les autres institutions et personnes singulières à embrasser la cause.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.