Congo-Kinshasa: Come-back sur le week-end généreux de Jeanine Mabunda

La Présidente de la Chambre basse du parlement, Jeanine Mabunda Lioko, s'est montrée une fois de plus très proche de la population congolaise, en général, et kinoise en particulier. Jeudi et vendredi dernier, la Speaker de l'Assemblée nationale a inauguré des forages d'eau potable au quartier camp Luka et a offert des vivres à Pakadjuma et Kawele, deux bidonvilles extrêmement pauvres situés au cœur de la riche commune de Limete.

Ces deux quartiers faits de taudis sur le terrain de l'ex-Onatra regorgent majoritairement les ressortissants du grand Equateur qui y vivent dans une pauvreté extrême. En cette période marquée par la crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19, les habitants de camp Luka, Pakadjuma et Kawele ont loué les actions posées par Jeanine Mabunda.

Comme de coutume, fidèle à sa politique de l'écoute et de proximité, l'élue de Bumba dans le grand Equateur a noté avec précision les doléances de sa communauté d'origine qui se résument en ceci : Le terrain d'habitation, l'eau, l'énergie électrique et la sécurité. Devant la population, elle a promis de faire rapport au Gouvernement central pour voir concrètement ce qui est faisable. Et ce, avant d'apporter des vivres composés des savons de ménage, huiles végétales, farines de maïs et sucre, promettant de retourner aussi vite que possible avec quelques solutions durables aux préoccupations posées par la communauté. Et comme à ses habitudes, la Présidente de l'Assemblée Nationale ne s'est pas déplacée seule. Plusieurs députés nationaux ressortissants du grand Equateur étaient dans sa suite. Et ont eu le bonheur de communier également avec la base, le tout sous une musique trémoussant dont l'Equateur, seul, détient le secret.

Offrir le minimum vital

Dans ce même chapitre, au camp Luka, plus de 60 ans après, la population boit de nouveau l'eau potable grâce aux efforts de la Speaker de l'Assemblée nationale.

Camp Luka est l'un des quartiers populaires et pauvres au cœur de la ville de Kinshasa et au centre de la commune de Ngaliema. Un quartier où l'eau et l'électricité n'ont jamais été formellement servies à la population depuis l'indépendance. Ces denrées essentielles qui leur sont rares ont provoqué plusieurs conséquences parmi une population majoritairement démunie qui ne demande que le minimum vital.

Ainsi, jeudi 17 septembre 2020, près de 100 mille âmes peuvent accéder désormais à l'eau potable dont les forages ont été initiés et inaugurés par l'élue de Bumba, soucieuse du bien-être de la population congolaise dans son ensemble. Alors que sa mission principale est de voter des lois et contrôler le gouvernement, l'élue de Bumba dans la Mongala a voulu offrir à des milliers de ménagères le minimum de conditions d'existence en finançant le forage de ces bornes fontaines pouvant servir 1000 ménages par jour au quartier deux et trois de ce bidonville.

Dans sa brève intervention, la présidente de l'Assemblée Nationale a expliqué la mission d'un élu à la chambre basse du parlement, qui consiste à voter les lois et contrôler le gouvernement. Par ailleurs, elle a promis de transmettre fidèlement au gouvernement le reste des besoins de camp Luka.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.