Congo-Kinshasa: Insécurité à Kinshasa - Bonne évolution de l'opération «Road Bloc»

Lancée depuis plus d'une semaine sur toute la ville- province de Kinshasa, l'opération dénommée "Road bloc" conçue par la police nationale congolaise (PNC) pour anéantir les protagonistes de l'insécurité dans la capitale a atteint sa vitesse de croisière.

A en croire les autorités de la police nationale du commissariat provincial, les résultats sont, jusque-là, appréciables.

Cela est justifié, au regard du fait que ces derniers temps par rapport aux statistiques précédentes, il y a moins d'enlèvement, kidnapping sur les différentes artères de la ville-province de Kinshasa.

Cependant, l'on a observé, en dépit de cette action policière, la continuité des actes criminels, à l'instar du district de Tshangu, tout comme dernièrement sur la route principale victoire située dans la commune de Ngaliema, une fille d'environ 20 ans d'âge, a été enlevée et retrouvée violée. Ayant entendu cette version des faits, les agents de l'ordre ont promis tout de même une riposte de manière rapide, tout en poursuivant leur bonhomme de chemin.

Cette opération a été toutefois saluée avec beaucoup d'enthousiasmes par la population kinoise, et demande la permanence de celle-ci en vue d'assurer une sécurité absolue.

Pour rappel, cette opération initiée par la police congolaise a pour but principal de lutter contre les crimes comme l'enlèvement, le kidnapping à l'aide d'un taxi familièrement appelé « Ketch » à Kinshasa. Chaque jour, à partir de 19 heures, un déploiement des policiers s'effectue sur plusieurs tronçons de la ville, érigeant des barrières pour assurer le contrôle des documents de chaque taxi jaune "Ketch".

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.