Afrique: Nationalité sportive - La FIFA autorise les joueurs de moins de 21 ans de changer en cas de nécessité

La Fédération internationale de football association (FIFA), a autorisé, vendredi, les joueurs de moins de 21 ans de pouvoir changer la nationalité sportive, en cas de nécessité, a-t-elle décidé, au cours de son Congrès annuel, tenu en son siège, à Zurich, en Suisse.

L'instance faitier du football estime que la plupart de jeunes joueurs, particulièrement les Africains qui grandissement en Europe, sont victimes de cette disposition, ne pouvant plus jouer pour leur pays d'origine, parce qu'ils ont par un passé récent, porter les maillots des équipes nationales d'âges du pays où ils ont grandi. Non, décide la FIFA qui dit désormais qu'un joueur de moins de 21 ans, dont son pays d'origine a besoin de ses services, peut changer de nationalité sportive.

Par ailleurs, il y a lieu de noter que le projet de cette décision a été présenté et défendu à la FIFA par Fouzi Lekiaa, président de la Fédération Royale Marocaine de Football : « un joueur qui a moins de trois matches internationaux pour un pays particulier avant d'avoir 21 ans sera éligible pour jouer pour un autre pays », ainsi en a été-t-il arrêté.

Cette décision marque un tournant important dans le monde du football moderne.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.