Congo-Brazzaville: Les étudiants contents de retrouver l'université après six mois de fermeture

Les étudiants de l'université publique de Brazzaville renouent avec le chemin de l'école ce lundi 21 septembre 2020 après six mois d'interruption imposée par le coronavirus. Content de leur retour, certains redoutaient de leur lourde conséquence sur leur scolarité.

Ce sont au total 35 000 étudiants de l'Université Marien Ngouabi qui n'ont plus mis pied dans les amphithéâtres et vidé les campus depuis mars, qui reprennent les activités ce matin. Ils sont contents du fait que l'année académique 2019-2020 soit sauvée.

« La reprise est une bonne nouvelle pour nous parce qu'on a passé six mois à la maison sans rien faire à cause du fait que l'université était confinée [... ]. On redoutait une année blanche. On est contents de renouer avec le chemin des études question de ne pas perdre l'année vainement », ont déclaré sous couvert d'anonymat des étudiants rencontrés par RFI.

De nouveaux fonctionnements

Dans les onze établissements de l'université publique tout va désormais se dérouler dans le respect des mesures imposées par le coronavirus, selon Koncernant Epara, président du Mouvement national des élèves et étudiants du Congo (MEEC).

« Donc, il n'y aura plus de pléthore dans les salles de classes comme avant. À titre d'illustration, à la Faculté de droit où j'évolue, on avait deux vagues qui vont désormais être divisées en quatre. L'objectif visé est de faire en sorte que l'université ne soit pas un foyer de contamination à grande échelle. Il faut protéger les vies des étudiants », a indiqué M. Epara.

Aux autorités, les étudiants demandent de penser au versement de leur bourse. La toute dernière qu'ils ont perçue concernait le troisième trimestre de l'année 2017.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.