Afrique: Prolongation de l'état d'urgence sanitaire de 6 mois au Togo !

Dans le cadre de la riposte face à la pandémie de Covid-19 le parlement togolais a voté ce 15 septembre 2020, deux lois : la première porte sur la prorogation de l'état d'urgence sanitaire pour 6 mois supplémentaires et la seconde proroge l'habilitation donnée au Gouvernement à prendre par ordonnance les mesures relevant du domaine de la loi.

Effectif depuis le 02 avril dernier, l'état d'urgence sanitaire va s'étaler jusqu'en mars 2021 au Togo. Ainsi en ont décidé les députés lors de la 3ème séance plénière de la 2ème session ordinaire de l'année 2020 présidée par la Présidente de l'Assemblée nationale Yawa Djigbodi Tsegan, en présence du Premier Ministre Komi Sélom Klassou, Chef du Gouvernement.

Au cours de cette même session, la Représentation nationale a adopté à l'unanimité une seconde loi portant prorogation du délai d'habilitation du gouvernement à prendre par ordonnances des mesures relevant du domaine de la loi, toujours dans le cadre de la riposte à la pandémie de COVID-19. Ces deux textes s'inscrivent dans la droite ligne de la stratégie togolaise de riposte contre le nouveau coronavirus, a indiqué la présidente de l'assemblée nationale Yawa Djigbodi Tsegan.

Dans son intervention devant les députés, après le vote des deux lois, le premier ministre, Komi Sélom Klassou, a rassuré le peuple Togolais à travers les parlementaires que le gouvernement utilisera « ces deux outils juridiques dans le seul but d'apporter une réponse urgente, coordonnée et d'envergure à la pandémie de Covid-19 ».

Il a demandé aux populations de ne pas baisser les bras dans le respect des mesures édictées par le gouvernement « pour qu'ensemble nous puissions juguler cette crise ». Le Premier ministre Komi Sélom Klassou a insisté sur combien le respect des gestes barrières est important dans la lutte contre le nouveau coronavirus.

Rappelons qu'à la date du 15 septembre, le pays a enregistré 1595 cas positifs de Covid-19 et 40 décès.

Cette prorogation de l'état d'urgence intervient après que le pays ait connu une hausse du nombre d'infection, suite à la réouverture des frontières aériennes le 1er Aout dernier.

De nouveaux clusters de contamination ont également été découverts dans certaines localités du pays (surtout au centre), amenant le gouvernement à boucler trois villes (Tchaoudjo, Tchamba et Sotouboua) et à instaurer le couvre-feu depuis le 24 août dans ces trois préfectures.

Plus de: WHO

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.