Niger: Présidentielle - Le parti d'opposition Moden Fa Lumana en ordre dispersé

Le parti de l'opposant Hama Amadou vient de tenir deux congrès dans la même ville à Dosso, à une centaine de kilomètres de Niamey. Malgré ses démêlés judiciaires, Hama Amadou a été investi candidat de son camp pour la présidentielle. Quant à l'autre aile, elle a désigné son nouveau président Noma Oumarou.

Ce sont deux congrès d'investiture du même parti de l'opposition Moden Fa Lumana qui se sont tenus à Dosso.

Une première aile qui soutient le principal opposant Hama Amadou dans la salle de réunion du gouvernorat, et la seconde de Noma Oumarou à l'hôtel Toubal. Les deux camps opposés malgré les passes d'armes juridiques ont tous convoqué leurs militants à Dosso.

Hama Amadou a été proclamé autorité morale du parti et désigné par les congressistes candidat à l'élection présidentielle malgré ses démêlés judiciaires dans l'affaire des bébé nigérians.

Le leader de l'opposition qui n'était pas présent au congrès a fait son entrée dans la ville de Dosso en fin de journée. Il a été ovationné à l'arène de lutte traditionnelle où il a tenu un meeting.

Dans un discours en langue locale, il a « pris de court la Céni », selon ses propres termes. « Mon dossier sera à la Cour constitutionnelle. Nous irons aux élections et nous allons les terrasser grâce à vous, militants », a-t-il déclaré.

Deux candidats ?

De son côté, la seconde aile opposée à Hama Amadou a élu le nouveau président du parti Lumana en la personne de Noma Oumarou.

Concernant la présidentielle, un mandat a été donné au bureau politique pour désigner et investir le candidat du parti. Le plus grand parti de l'opposition risque de se retrouver avec deux candidatures à l'élection présidentielle. Une fois de plus, la justice les départagera.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.