Sénégal: La sphère administrative de Kaffrine sera réceptionnée dans six mois

Kaffrine — La sphère administrative régionale (SAR) de Kaffrine (centre), un bâtiment qui va accueillir une vingtaine de services régionaux, sera réceptionnée dans six mois, a-t-on appris dimanche de l'Agence d'exécution des travaux d'intérêt public (AGETIP).

L'assurance relative à la livraison de cette infrastructure a été donnée par Elhadji Malick Gaye, le directeur général de l'AGETIP. Il présentait le chantier au président de la République venu à Kaffrine dans le cadre de la "tournée économique" qu'il effectuait dans le centre du pays depuis samedi.

Macky Sall a visité le chantier de la sphère administrative régionale, qui est bâtie sur une superficie de 2,7 hectares.

La SAR va abriter, outre une vingtaine de services décentralisés de l'Etat, une annexe de la présidence de la République, ainsi que la gouvernance et la préfecture de Kaffrine.

D'autres sphères administratives régionales seront construites dans les régions de Sédhiou (sud), Thiès (ouest) et Diourbel (centre), a indiqué le directeur général de l'AGETIP.

Les quatre SAR vont coûter 21 milliards de francs CFA, un financement assuré par la Caisse des dépôts et consignations, selon M. Gaye.

A Kaffrine, le chef de l'Etat a présenté ses condoléances à la famille du guide spirituel Cheikh Abdoulaye Wilane, décédé mercredi à l'âge de 76 ans.

Le président de la République a également visité les champs d'arachide de la famille du défunt khalife général des tidjanes, Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, à Médina Sy, un village du département de Malem Hodar.

"Les chefs religieux peuvent nous apporter beaucoup dans l'agriculture parce qu'ils acceptent de travailler la terre. Pour cela, ils méritent d'être soutenus", a dit Macky Sall.

Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine avait choisi les terres fertiles de ce village pour y exploiter de vastes champs, que sa famille continue à valoriser.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.