Cote d'Ivoire: Election FIF/Sory Diabaté - « Les besoins de maintenant ne sont pas ceux d'hier »

Le candidat déclaré à l'élection de la présidence de la FIF, Sory Diabaté a bouclé, le vendredi 18 septembre 2020 sa tournée aux clubs par la visite de l'Entente Sportive de Bingerville (ESB) et l'École de Football Yéo Martial (Efym).

Une fin de tournée sanctionnée par un match de gala entre l'équipe de campagne de Sory Diabaté et les anciens de Bingerville.

Ce match de gala en guise d'apothéose au stade municipal de Bingerville a été remporté par la team Sory Diabaté sur le score de 3-2. Cette équipe avait dans ses rangs Kader Keita, Zezeto, Zokora Maestro, Oumar Ben Salah, Lolo Igor et le capitaine-Candidat,Sory Diabaté. Ce match de gala avait pour but de renforcer la cohésion, la fraternité, la convivialité entre acteurs de la balle ronde. Cette rencontre a mobilisé les populations de Bingerville qui ont pris plaisir à voir jouer des gloires du football ivoirien.

Bien avant cette rencontre de gala, " le fils de Bingerville " a été célébré par la population de la 2ème capitale de la Côte d'Ivoire. Au delà de la célébration, Sory Diabaté a tenu à présenter les 11 axes de son programme aux populations de Bingerville.

" Aujourd'hui, je suis venu prendre des bénédictions, comme je l'ai dit à Odienné devant mes parents (... ) Je suis venu aussi vous présenter le programme. Ce programme, le président de Bingerville ( Entente Sportive de Bingerville) l'a adoubé. Il travaille avec moi.

Ce n'est pas pour eux. Mais pour vous. Qu'est ce votre fils veut proposer au football ivoirien ? ", a-t-il expliqué d'emblée avant d'égrener les 11 axes de son programme " Pour la Grandeur du football ivoirien ".

Un projet qui prend en compte le développement du capital humain, la gouvernance, l'assistance aux clubs, l'accompagnement bancaire aux clubs, la réorganisation des compétitions nationales, compétitions de jeunes et football féminin, les infrastructures sportives, le développement du patrimoine fédéral, la transparence financière et le retour de la performance des sélections nationales et clubs ivoiriens au plan africain.

Après avoir exposé sa vision, le candidat Sory Diabaté qui a été soumis à l'exercice des questions, a répondu à une question majeure: à savoir pourquoi déployer un tel projet maintenant ?

" Quand je parle de 100 millions FCFA pour les clubs, à votre arrivée c'était 38 millions FCFA. De 38 nous sommes passés à 50 millions FCFA. De 50 à 70 millions FCFA. De 70 à 75 millions FCFA. Nous passons à 100 millions FCFA parce qu'au moment où nous proposons 38 millions FCFA le budget moyen d'un club de Ligue 1 était autour de 100 millions FCFA. Aujourd'hui, le budget d'un club de Ligue 1 est autour de 200 millions FCFA.

Nous adaptons ce montant avec pour objectif de financer 50% du budget. Pourquoi maintenant ? Mais pas maintenant. Nous avons fait l'éclairage du stade Robert Champroux. Personne ne l'avait fait en 25 ans. Pourquoi maintenant ? Mais pas maintenant. Les terrains synthétiques, on en a eu trois. Maintenant je veux en faire quatre. Pourquoi, je veux faire quatre ? Parce que la Fifa a mis en place un programme appelé Forward.

Ce programme prévoit chaque année 500 milles dollars pour les projets. C'est sur ce programme que nous allons financer chaque année un terrain synthétique. Pourquoi maintenant les formules de compétition ? En 2014, j'ai proposé une formule de compétition qui prévoyait une super Ligue. Il nous a été demandé de différer cette formule jugée bonne. Les terrains d'entraînements dont on parle ont été proposés en 2016.

L'Asec Mimosa et l'Alliance Indénié ont bénéficié de 20 millions FCFA. Nous l'avons déjà fait et nous ne faisons que rappeler cela. Pourquoi maintenant ? Parce que quand on construit une maison on met des fondations , on fait l'élévation ensuite on met la toiture. Pourquoi maintenant ? Parce que les besoins de maintenant ne sont pas ceux d'hier. On s'adapte en fonction de l'évolution du temps " a répondu Sory Diabaté.

Il a également réaffirmé sa volonté de voir un footballeur du championnat ivoirien toucher un salaire d'au moins 500 000 Fcfa.

Ervé Siaba, président de l'Efym et Bachir Diabaté, président de l'ESB ont naturellement affiché leur engagement à voir Sory Diabaté succéder à Sidy Diallo au terme de l'élection. Pour cette clôture de tournée, les présidents de clubs visités par l'équipe de campagne du candidat Sory Diabaté étaient tous présents. Pour rappel, depuis le 3 août 2020, Sory Diabaté a entamé une série de tournée dans toute la Côte d'Ivoire pour exprimer sa gratitude aux clubs ayant parrainé sa candidature et aussi présenter le programme " Pour la Grandeur du football ivoirien ". L'Efym et ESB sont respectivement les 49ème et 50ème clubs visités.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.