Burkina Faso: Riposte contre la poliomyélite - Environ 2 millions d'enfants à vacciner

20 Septembre 2020

Le ministère de la Santé a lancé officiellement, le vendredi 18 septembre 2020 au Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Bissighin à Ouagadougou, une campagne de vaccination contre la poliomyélite dans sept régions du Burkina Faso.

Environ 2 millions d'enfants recevront deux gouttes de vaccin contre la poliomyélite durant quatre jours. Cette campagne de vaccination a été officiellement lancée au Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Bissighin à Ouagadougou, le vendredi 18 septembre 2020, et ce, jusqu'au 21 septembre prochain.

Selon le Secrétaire général (SG) du ministère de la Santé, Wilfried Ouédraogo, pour la présente campagne ce sont des enfants de moins de cinq (05) ans qui sont ciblés dans sept régions à savoir le Centre, le Centre-Nord, le Plateau central, le Centre-Est, l'Est, le Centre-Sud et le Centre-Ouest.

Ce qui est certain, a-t-il signifié, l'élimination du polio virus sauvage est effective au Burkina Faso. Mais, a-t-il relevé, depuis janvier passé, il a y eu une découverte de polio virus dérivé à Ouargaye dans la région du Centre-Est.

« C'est pourquoi, nous menons cette campagne de rattrapage pour s'assurer que les enfants de 0 à 5 ans vont être vaccinés. Nous invitons les autorités politiques, coutumières et religieuses à accompagner cette campagne pour que nous puissions toucher à 100% ces enfants.

Nous invitons la population et particulièrement les mères à accepter que les enfants aient les deux gouttes de vaccin durant cette campagne », a-t-il dit. Il a, par ailleurs, salué le soutien des partenaires comme l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

La représentante-résidente de l'OMS au Burkina Faso, Alimata Diarra/Nama, a rassuré le gouvernement burkinabè de l'accompagnement des partenaires dans la riposte contre la poliomyélite.

Pour elle, la vaccination, c'est la mesure de santé publique la plus efficace pour prévenir certaines maladies. Ce premier round de vaccination, a-t-elle précisé, concerne 36 districts sanitaires.

Il y aura un deuxième round, a signalé Mme Diarra, qui touchera 46 autres districts. Pour ces campagnes, a-t-elle mentionné, les partenaires mobiliseront plus de deux milliards F CFA.

« Pour nous, les enfants sains constituent la porte de sortie du sous-développement », a-t-elle justifié. Selon le directeur de prévention par les vaccinations, Issa Ouédraogo, 2000 équipes sont mobilisées pour la présente campagne.

Ces agents de vaccination, a-t-il relevé, feront de porte en porte dans l'ensemble des 36 districts pour s'assurer de toucher tous les enfants ciblés.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.