Algérie: Constitution - "Si le peuple veut le changement, il est temps de l'opérer"

Alger — Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a affirmé, que la Constitution "accorde des prérogatives à l'élu choisi par le peuple", soulignant que "si le peuple veut le changement, il est temps de l'opérer pour ne pas rester dans l'ambiguïté qui a prévalu auparavant".

L'Etat algérien sera, après le référendum sur la révision constitutionnelle prévu le 1er novembre 2020, "davantage moralisé et véritablement au service du citoyen et non pas au service d'un groupe de personnes qui exerce une domination sur lui", a déclaré le Président de la République lors d'une entrevue accordée à des responsables de certains médias nationaux, diffusée dimanche soir.

Assurant que le peuple décidera seul de son destin, le Président Tebboune a ajouté que la nouvelle Constitution "accorde des prérogatives à l'élu choisi par le peuple". "Si le peuple veut le changement, il est temps de l'opérer pour ne pas rester dans l'ambiguïté qui a prévalu auparavant", a souligné le Président de la République.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.