Cameroun: Emmanuel Pondi invite les médias en ligne à promouvoir les livres et les articles des Africains

21 Septembre 2020

La préoccupation de cet universitaire de haut vol, professeur titulaire en Sciences politiques et en Relations internationales, et par ailleurs vice- recteur de l'Université de Yaoundé 2 - Soa au Cameroun, a fait l'objet d'un déjeuner de presse jeudi dernier à Yaoundé ( capitale politique du Cameroun), avec plusieurs webjournalistes.

Le Prof. Jean Emmanuel Pondi a la dent dure contre la dictature idéologique imposée à l'Afrique par l'Occident. Seulement, l'universitaire ne se contente pas d'accuser, de dénoncer et de plaindre. Il propose. Il a une solution dans sa besace. " Il est important d'attirer l'attention des médias cybernétiques, que la voie des Africains est en minorité dans le cyberespace, et aujourd'hui on ne peut pas bâtir un village planétaire à sens unique, avec une pensée unique. Il est important de diversifier la pensée, de densifier, et surtout de montrer que pour qu'il y ait un monde pluridimensionnel, il faut une pensée pluridimensionnelle et polycentrée qui ne vienne pas d'un point, et qui ne reparte vers point précis", fait savoir le Prof. Jean Emmanuel Pondi.

Et de poursuivre à l'endroit des cyberjournalistes qu' "En réalité, les mêmes ne peuvent pas poser des questions et y apporter des réponses. C'est de cela qu'il s'agit. J'ai donc souhaité que votre attention soit attirée vers la nécessité de donner un plus grand écho pas seulement à mes publications et à mes articles, mais aussi à ceux et celles qui comme moi, se battent au quotidien pour promouvoir une pensée qui décrive notre interprétation de la marche du Monde, et que cette interprétation puisse arriver aux quatre coins de la Terre. C'est en réalité le combat que nous menons au niveau intellectuel, où la pensée doit structurer et cadrer nos actions."

En effet, l'ancien directeur de l'Institut des relations internationales du Cameroun ( Iric) exprime sa colère sur la tendance quasi pathologique des Occidentaux, à censurer toute pensée originale venant d'un auteur africain, pour le seul motif d'imposer la seule vision occidentale du Monde. Aussi, Jean Emmanuel Pondi ne comprend- il pas comment un penseur et auteur d'anthologie comme Cheikh Anta Diop, est- il censuré et interdit dans les milieux intellectuels occidentaux. Pour l'universitaire à la plume très prolifique, une telle attitude est inadmissible. " Je ne me bats pas contre une civilisation ou une culture, mais j'exige le respect et la prise en compte de toutes les cultures et les civilisations", se défend Jean Emmanuel Pondi qui appelle finalement les webjournalistes à faire plus pour une plus grande et imposante présence des livres et articles des Africains sur les médias en ligne.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.