Madagascar: Evènement - Le Nouvel An malgache commun célébré samedi

La colline d'Ambohijanahary a accueilli, samedi, la célébration du Nouvel An malgache commun. Les autorités traditionnelles représentant toutes les tribus se sont réunies pour la cérémonie marquant le renforcement de la solidarité et le « Fihavanana ».

Pour la célébration du Nouvel An malgache, des zébus ont été tués et leur sang versé sur le lieu pour symboliser des valeurs coutumières encore conservées à ce jour. Gardiens de la tradition, descendants des rois et reines, monarques, notables et Raiamandreny à l'instar du président de la Haute Cour Constitutionnelle, Jean Eric Rakotoarisoa, du politicien Tabera Randriamanantsoa qui représente les monarques de Farafangana, la princesse de Vakinankaratra, Angelina Ralaitsizafy, le Tangalamena de Betsimisaraka Patrick Zakariasy ont assisté à la coutume qui vise à fonder l'unité entre le peuple de tous les coins de la Grande île.

La capitale du Boeny devait abriter la célébration du Nouvel an malgache cette année. Mais à cause de la pandémie de Covid-19, le programme dans la Cité des Fleurs est reporté à l'année prochaine. La montée de la lune durant le printemps, selon le calendrier malgache, est définie pour le Nouvel An. Un long processus a été entrepris pour fixer une date commune entre les gardiens de la tradition depuis 2017.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.