Togo: Des chiens renifleurs bientôt mis à contribution par la Douane Togolaise

21 Septembre 2020

Pour lutter efficacement contre le trafic des stupéfiants sur le sol togolais, la douane togolaise va se doter d'une brigade cynophile très prochainement permettant de débusquer toutes les drogues qui circulent malgré la crise sanitaire due au coronavirus.

La vigilance des douaniers n'empêche pas réellement le trafic du cannabis, de la cocaïne et d'autres stupéfiants interdits au Togo quand on aperçoit encore des activités liées à ce secteur.

Ainsi, l'institution veut s'offrir les services des chiens renifleurs en créant une brigade cynophile afin que ceux-ci dénichent toutes les drogues cachées dans le but de déjouer les tromperies des trafiquants, qui ont plus d'un tour dans leur sac pour camoufler l'objet du délit.

« Nous allons constituer une équipe de maîtres-chiens », a informé samedi le colonel Hayimdete Nabiyou, chef de division à l'OTR (Office togolais des recettes).

Ces maîtres-chiens devront apprendre à leurs chiens des techniques à retrouver un objet caché, se familiariser avec l'odeur de la drogue en apprenant à dénicher un objet contenant quelques grammes de cette marchandise.

Ils devront également reconnaître les molécules d'air porteuses des odeurs d'engins explosifs tout en obéissant à leurs maitres afin de protéger des biens et des personnes.

Il faut noter que pas plus que la semaine précédente, L'OCRTIDB (Office central de répression du trafic illicite des drogues et de blanchiment) avait intercepté dans la nuit du mardi au mercredi 16 septembre 2020 sur la route de Ségbé, 1541,6Kg de pains de cannabis dissimulés dans des ballots de vêtements provenant de trois trafiquants dont un ghanéen, un togolais et un béninois.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.