Cameroun: « Les échos qui nous parviennent sont encourageants »

interview

Jean Stéphane Biatcha, secrétaire exécutif de Synergies africaines contre le sida et les souffrances.

Cela fait un peu plus d'une semaine aujourd'hui que la 18e édition de la campagne « Vacances sans sida » est sur les rails. Quel bilan pouvez-vous en faire ?

Après le lancement de la campagne le 9 septembre 2020, les pairs éducateurs se sont mis au travail. Ils ont commencé par la sensibilisation via les réseaux sociaux. Une page Facebook, des groupes WhatsApp et Telegram dédiés à la campagne ont été créés et sont animés par les jeunes eux-mêmes.

Ensuite, depuis la semaine dernière, les équipes de pairs éducateurs sont sur le terrain pour sensibiliser les jeunes et les amener à connaître leur statut sérologique. À cet effet, des unités mobiles sont mobilisées pour les accompagner. Ces unités mobiles se déploient à proximité des centres de dépistage du Covid-19. Comme vous le savez, cette année c'est Vacances sans sida et sans coronavirus. La sensibilisation sur les deux pandémies se fait en même temps.

Pensez-vous avoir déjà sensibilisé un grand nombre de jeunes ?

A ce stade, il serait prématuré d'établir un bilan chiffré car les données doivent être centralisées. « Vacances sans Sida », bien qu'étant une initiative de Son Excellence Madame Chantal Biya, première dame du Cameroun, est une opération mise en œuvre en partenariat avec le ministère de la Santé publique. Mais les échos qui nous parviennent du terrain sont encourageants. L'intérêt des jeunes sur les questions liées au sida, et aujourd'hui, sur le nouveau coronavirus, est remarquable. Nous espérons qu'au terme de la campagne, nous aurons sensibilisé le plus grand nombre d'entre eux.

Comment comptez-vous vous déployer dans les 10 régions afin que l'objectif de 700 000 jeunes soit atteint en deux semaines ?

Comme annoncé lors de la cérémonie de lancement officiel, l'accent est mis cette année sur la sensibilisation via les plateformes de communication numérique afin de limiter au maximum l'interaction physique des pairs éducateurs avec les populations. L'objectif est de toucher un plus grand nombre de personnes en un clic. Et ce n'est un secret pour personne que l'appétit des jeunes pour les réseaux sociaux est incompressible. Dans ce domaine, l'appui de certains partenaires disposant d'une bonne maîtrise des stratégies de communication digitale est précieux.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.