Madagascar: Manjakandriana - L'école des Sœurs Notre Dame de Lourdes ravagé par un incendie

Le feu a fait des ravages samedi dernier. Deux incendies graves ont eu lieu dans deux endroits différents et ont touché deux établissements scolaires.

Survenu à Manjakandriana, le premier a détruit l'Ecole des Sœurs Notre Dame de Lourdes. Vers 14 heures 50 minutes, le feu qui a été provoqué par un court-circuit du courant électrique s'est déclaré dans le bâtiment abritant l'école secondaire de cet établissement. Favorisé par le vent qui a soufflé un peu fort dans cet après-midi, le feu s'est propagé vite. C'est pourquoi, l'embrasement a déjà atteint toutes les salles de classes composant le bâtiment quand les membres du Fokonolona appuyés par des éléments des Forces de l'ordre (gendarmes, policiers et militaires du 3 Régiment du Génie à Manjakandriana) ont débarqué sur les lieux pour l'opération de sauvetage.

Pour maîtriser la situation, l'équipe de secours s'est divisée en deux groupes. Le premier s'est occupé du feu tandis que le deuxième s'est chargé de sortir tous les meubles et les matériels du bâtiment abritant le Lycée jouxtant celui à l'origine du drame. Résultats, l'incendie n'a été maîtrisé que vers 16 heures 30 minutes. Il a consumé la totalité de l'école secondaire. Tous les meubles et les matériels du Lycée ont été sauvés. Entreposés provisoirement dans la cour de l'Ecole, leur garde a été confiée à deux gendarmes et trois militaires du 3ème Régiment du Génie. Pour l'instant, le coût des dégâts causés par cette catastrophe n'est pas encore connu. Cela devra entendre l'évaluation faite par les responsables.

Survenu à la cité universitaire d'Ankatso, le deuxième incendie a ravagé un bâtiment composé de 35 pièces et servant de logement aux 70 étudiants. Le feu s'est déclaré vers 23 heures et n'a été maîtrisé par des éléments des sapeurs-pompiers de la commune urbaine d'Antananarivo à Tsaralalàna que le dimanche vers 3 heures du matin. Ce feu qui a duré 4 heures de temps a consumé les 90% du bâtiment. Heureusement, aucun blessé ni perte de vie humaine n'est à déploré dans ces deux drames.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.