Madagascar: Hôtel des Finances à Sambava - Une concrétisation de la décentralisation effective pour le ministère de l'Economie et des Finances.

L'Hôtel des Finances de Sambava, un bâtiment « manapenitra » au service des usagers des services publics de l'Economie et des finances.

La mise en place de ce guichet unique répond au souci du ministère de l'Economie et des Finances de se rapprocher des contribuables, et contribue à l'instauration d'une administration plus efficiente et plus efficace.

Le pouvoir continue les initiatives au niveau régional pour concrétiser les objectifs de décentralisation effective prévue dans le Velirano n°3, à savoir le rapprochement des services publics et des citoyens.

Egalité de chances. Une démarche qui s'est concrétisée, avec l'inauguration vendredi dernier de l'Hôtel des Finances à Sambava dans la région SAVA, en présence du Président de la République Andry Rajoelina. Une occasion pour le numéro Un de l'Etat de confirmer son souci de donner une opportunité à toutes les régions de Madagascar de se développer en toute égalité de chances. « La mise en place de ce genre d'infrastructure démontre qu'il est faux de dire que seule Antananarivo a droit au développement » a déclaré le Chef de l'Etat dans le discours qu'il a prononcé devant le bâtiment « manara-penitra » de l'Hôtel des Finances dans le quartier de Besopaka.

Comprenant 85 salles dont 66 bureaux, l'Hôtel des Finances fait office de guichet unique régional pour le ministère de l'Economie et des Finances. Il regroupe en effet toutes les directions et services régionaux de ce département. A savoir, les services publics de grande utilité comme les impôts, les douanes, le contrôle financier, le solde et les pensions, le trésor public, l'économie et plan, le budget, les marchés publics,...

Etape importante. Financée sur fonds propres du gouvernement malgache, la mise en place de l'Hôtel des Finances de Sambava marque une étape importante dans la mise en œuvre de la décentralisation effective, et concrétise le Velirano n°3 qui est de rapprocher les services publics des citoyens. Selon le Ministre de l'Economie et des Finances Richard Randriamandranto. La mise en place de ce guichet unique répond au souci du ministère de se rapprocher des contribuables, et contribue à l'instauration d'une administration plus efficiente et plus efficace.

La circulation des informations entre les différents services publics sera plus fluide, le traitement des dossiers administratifs sera plus facile et les fonds publics seront plus sécurisés. Grâce à ce système de guichet unique, les usagers gagneront du temps et réduiront les dépenses de déplacement. «Les usagers et les contribuables n'auront plus à se déplacer dans différents endroits pour jouir de leurs droits comme la pension de retraite ou pour payer les impôts ou les taxes douanières », précise le ministre de l'Economie et des Finances. Une meilleure gestion des deniers publics figure également parmi les premiers avantages de la création de cet « Hôtel des Finances ».

Une infrastructure méritée pour la région SAVA en général et le district qui compte au total 2 214 agents de l'Etat, dont 108 du ministère de l'Economie et des Finances, 900 pensionnés. Les échanges douaniers tournent autour de 1 147 milliards d'ariary, et les recettes fiscales atteignent les 16 milliards d'ariary. Grâce à sa modernité et sa beauté, cette infrastructure publique, munie d'un espace vert contribue également à l'embellissement de la ville de Sambava. Du manarapenitra au service des citoyens des régions, en somme.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.