Afrique: Congrès de la FIFA - De nouvelles mesures sur les binationaux

Raoul Le président Arizaka Rabekoto Raoul a participé au 70ème Congrès de la FIFA de vendredi.

Le 70ème Congrès de la FIFA s'est tenu, vendredi, par visioconférence avec la participation des présidents des fédérations nationales.

Le président Arizaka Rabekoto Raoul se trouvait ainsi aux premières loges d'autant plus que parmi les sujets d'actualités figurent nos Barea et la situation des binationaux. Les modalités ont été assouplies car dorénavant un joueur ayant porté le maillot de l'équipe nationale peut porter celui d'une autre équipe nationale s'il a joué pendant moins de trois ans ou s'il a moins de 19 ans dans l'équipe nationale qu'il veut quitter.

Évidemment d'autres paramètres interviennent notamment le fait s'il a déjà joué dans une compétition majeure telle la Coupe du Monde ou la Coupe d'Europe et dans le cas de Madagascar en Coupe d'Afrique des Nations. Le président Raoul était donc bien informé pour gérer au mieux le cas des binationaux mais il estime que cela pourrait servir les intérêts de Madagascar en cultivant chez les joueurs la flamme du patriotisme. Parlant des Barea, le président Arizaka Rabekoto Raoul tient à exprimer ses reconnaissances à l'Etat sur son implication dans la préparation des Barea.

Une aide précieuse car la situation au sein de la FMF est assez alarmante dans la mesure où les primes lors de la CAN 2019 n'ont fait que transiter dans la caisse puis donner aux joueurs et au staff technique. L'aide de la FIFA et de la CAF a ensuite servi à honorer les dettes du Comité de Normalisation mais également à financer le déplacement des équipes nationales féminines à l'île Maurice pour les moins de 20 ans et au COSAFA pour les seniors sans oublier le déplacement des Barea CHAN. Bref, la FMF n'est pas restée inactive bien au contraire, elle a tenu à honorer ses responsabilités. De nombreuses responsabilités. Ce qui explique ses difficultés actuelles.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.