Gabon: Trafic d'ivoire - Un réseau de trafiquants démantelé à Franceville

21 Septembre 2020

Libreville, le 19 septembre 2020. Le 17 Septembre 2020 à Franceville, lors d'une opération conjointe des agents de la Direction Générale des Recherches (DGR), et ceux de la Direction Provinciale des Eaux et Forêts du Haut-Ogooué, soutenue par l'ONG Conservation Justice, le présumé trafiquant d'ivoire, Inossou B., a été interpellé en possession d'une pointe d'ivoire d'éléphant qu'il s'apprêtait à vendre. Au cours de son interrogatoire, il a désigné Robert F., un Gabonais de 53 ans, comme le propriétaire de ladite pointe.

Le lendemain, 18 Septembre, avec l'aide du détenu Inossou B., son présumé complice Robert F. a été interpellé à la sortie de son lieu de travail.

Décidé à faire tomber tout son réseau de trafiquants, Inossou B. a étroitement collaboré avec les agents pour permettre l'arrestation d'une autre personne détentrice d'autres pointes d'ivoire. Une autre opération a alors été organisée. Cette opération a permis d'arrêter Yacouba A., de nationalité Béninoise, en possession de deux pointes d'ivoire d'éléphant.

Ce dernier a désigné à son tour, Esaïe N. et Darel Jennifer M. O., tous deux Gabonais, comme propriétaires des deux défenses d'éléphants saisies. Ces derniers ont été arrêtés à leur domicile et ont confirmé les propos de Yacouba ALIMI.

Toutes ces personnes sont placées en garde à vue dans les locaux de la DGR en attendant leur transfert vers Libreville où la formation spéciale du tribunal de Libreville prononcera leur jugement. Il risque dix ans de prison, selon le nouveau code pénal.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.