Gabon: Le PAYNCoP Gabon et l'OPH - Pour briser la solitude des handicapés

21 Septembre 2020

Dans le cadre de leurs activités relatives à la pandémie du Covid19, la Coordination nationale du Réseau Panafricain des Jeunes pour la Culture de la Paix (PAYNCoP Gabon) et l'Organisation des Personnes Handicapées (O.P.H) ont organisé, le samedi 19 septembre, des visites d'appui aux personnes vivants avec un handicap sous le thème : « Brisons la solitude des Familles ayant un handicapé en leur sein ».

L'activité qui s'inscrit dans le cadre du « Projet d'appui urgent aux personnes vivants avec un handicap en période de Covid19 », initiée par le PAYNCoP Gabon, avec le soutien de l'UNESCO, comprend plusieurs composantes notamment une campagne de sensibilisation sur les gestes barrières, la distribution de bavettes et gels hydro- alcooliques et la mise à disposition de denrées alimentaires.

Selon Jerry Bibang, le Coordonnateur national du PAYNCoP Gabon, « Ce projet a touché 4 associations dont l'Organisation des Personnes Handicapées (OPH), l'Association Nationale des Aveugles et Amblyope du Gabon (ANAAG), l'Association des Devenus Sourds (ANDES) et l'ONG Bagniamessebe. Il a impacté au total 50 familles gabonaises, soit environ 200 personnes ». Il se justifie par le fait qu'entant qu'organisation de la société civile, "nous avons le devoir de participer à la riposte contre le Covid19 et de soutenir les efforts des autorités publiques à l'endroit des personnes vulnérables", a-t-il ajouté.

« Je veux remercier tous ceux qui ont œuvré pour cette initiative louable, notamment le PAYNCoP Gabon. Je veux aussi signaler que les handicapés vivants hors site ne sont pas différents de ceux qui vivent sur les sites. Lorsque des mesures sont prises en faveur des personnes handicapées, ces mesures se limitent souvent à ceux qui vivent dans les sites. Nous qui vivons dans les quartiers sommes souvent oubliés alors que nous rencontrons les mêmes difficultés » a déploré Doris Ogoula, l'une des bénéficiaires.

Pour Jean Stanislas Ellang, Président de l'OPH, les handicapés sont oubliés par les autorités publiques. « Nos familles se battent au quotidien pour nous offrir une vie normale. Malheureusement, l'appui de "maman Gabon" reste très limité. Nous avons l'impression que les préoccupations des handicapées ne sont pas prises en compte par "maman Gabon". Nous voulons aller à l'école, nous voulons nous soigner, nous voulons accéder aux services publics, au transport public, malheureusement il n'y a pas de passage adapté pour nous » a-t-il regretté. « Le fait d'être handicapé diminue-t-il l'envie de vivre ? » s'est-il interrogé en interpellant les pouvoirs publics.

Après cette initiative, le PAYNCoP Gabon envisage de s'intéresser prochainement aux jeunes détenus à travers le "Projet de lutte contre la propagation du covid19 et ses impacts en milieu carcéral chez les jeunes et les femmes"

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.