Afrique: Les trois messages de l'OMS à la 75e session de l'Assemblée générale des Nations Unies

Alors que le monde entier se réunit lors d'une session virtuelle sans précédent à l'occasion de la 75e Assemblée générale des Nations Unies, l'OMS souhaite communiquer 3 messages.

Le premier concerne l'accès équitable aux outils de lutte contre la COVID-19. À l'occasion de l'Assemblée générale, l'OMS appellera les dirigeants mondiaux à soutenir le Dispositif pour accélérer l'accès aux outils de lutte contre la COVID-19 (ACT), une collaboration internationale unique en son genre visant à accélérer le développement, la production et l'accès équitable aux tests, traitements et vaccins contre la COVID-19 dans le monde, mais aussi à renforcer les systèmes de santé.

Grâce à une mutualisation des investissements au niveau mondial, ce dispositif permettra à tous les pays d'accéder plus rapidement à un plus grand nombre d'outils, en partageant les risques et les coûts.

Ce dispositif a besoin de 35 milliards de dollars US pour accélérer la mise au point, l'achat et la distribution de 2 milliards de doses de vaccins, 245 millions de traitements et 500 millions de tests au cours de l'année prochaine.

L'investissement nécessaire dans une solution mondiale visant un accès équitable est dérisoire par rapport aux conséquences économiques de la COVID-19 et aux plans de relance nationaux destinés à soutenir les économies.

L'accès équitable permettra à tous les pays de se redresser complètement, en soutenant tous les secteurs économiques, en protégeant les chaînes de valeur mondiales et en assurant une croissance mondiale à long terme.

Le deuxième message concerne le maintien de la dynamique en vue d'atteindre les objectifs de développement durable. La pandémie risque de réduire à néant des décennies de progrès en matière de santé et de développement.

Selon une enquête mondiale menée par l'OMS, 90 % des pays ont souffert de perturbations de leurs services de santé essentiels depuis le début de la pandémie.

Parmi les domaines les plus fréquemment perturbés figuraient la vaccination systématique, le diagnostic et le traitement des maladies non transmissibles, la planification familiale et la contraception, le traitement des troubles de la santé mentale, le diagnostic et le traitement du cancer.

La pandémie de COVID-19 nous rappelle brutalement pourquoi nous devons investir dans le renforcement des systèmes de santé et de données, axés sur les soins de santé primaires, afin d'atteindre la couverture sanitaire universelle et les cibles des objectifs de développement durable (ODD) liées à la santé.

Le Plan d'action mondial pour permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous vise à accélérer les progrès des pays dans la réalisation des cibles des ODD liées à la santé, avec le soutien de 12 organismes multilatéraux spécialisés dans la santé, le développement et les interventions humanitaires.

Cette semaine, nous en apprendrons davantage sur les progrès accomplis pour jeter les bases d'une décennie de mise en œuvre et d'action.

Enfin, nous devons nous préparer ensemble à la prochaine pandémie, et ce dès à présent. La pandémie de COVID-19 nous a montré que le monde était loin d'être préparé - malgré les nombreux signes et avertissements.

Il y a un an, lors de l'Assemblée générale des Nations Unies, le Conseil mondial de suivi de la préparation a mis en garde contre la menace d'une pandémie, appelant les dirigeants du monde entier à prendre des mesures urgentes et concertées pour se préparer.

En début de semaine, le Conseil mondial a publié son rapport 2020, intitulé « Un Monde en Désordre ». Ce rapport examine un monde désorienté par la pandémie de COVID-19, qui souffre d'un manque de leadership et de mesures urgentes. Il appelle à renouveler l'engagement en faveur du multilatéralisme et de l'OMS.

Lors de l'Assemblée générale des Nations Unies, l'OMS appellera tous les citoyens et dirigeants à soutenir les cinq actions décrites dans le rapport 2020 : un leadership responsable ; une action citoyenne engagée ; des systèmes nationaux et mondiaux solides et souples pour la sécurité sanitaire mondiale ; un investissement durable et une gouvernance mondiale solide de la préparation aux urgences sanitaires.

Les mesures que nous prenons aujourd'hui détermineront notre avenir collectif.

Plus de: WHO

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.