Maroc: Le pays appelle l'ONU à créer un fonds spécial pour la mise en œuvre des ODD en Afrique

21 Septembre 2020

Le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a appelé, vendredi, les Nations unies à créer un fonds spécial afin d'appuyer la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) au niveau du continent africain, indiquant que le Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, "continue de tenir ses engagements afin de renforcer le développement international dans le cadre de nos partenariats qui placent l'Afrique au cœur de leurs préoccupations".

"Nous tenons à accorder toute l'attention nécessaire à l'Afrique afin de renforcer son immunité face à la crise, et nous réitérons l'appel du Maroc aux Nations unies pour créer un fonds spécial afin d'appuyer la mise en œuvre des Objectifs de développement durable en Afrique", a-t-il souligné lors d'un événement de haut niveau consacré aux ODD, intitulé "SDG Moment" (Instant des ODD) organisé, sous un format virtuel, pour la première fois à l'initiative du Secrétaire général de l'ONU à l'ouverture de la 75ème session de l'Assemblée générale.

Le Maroc fait partie de six pays africains ayant été invités à intervenir à l'occasion de cette première réunion du "SDG Moment", un événement qui sera dorénavant convoqué à l'ouverture de chaque session de l'Assemblée générale jusqu'à 2030, date fixée pour atteindre les 17 objectifs mondiaux visant à améliorer la vie des gens partout dans le monde.

Saad Dine El Otmani a relevé que cet événement "vient à point nommé afin de nous permettre d'évaluer les progrès accomplis dans la mise en œuvre de ces objectifs et d'explorer les voies et moyens de créer un nouvel élan pour leur mise en œuvre.

"Il s'agit là d'une nécessité imposée par la pandémie du Covid-19 qui a provoqué une crise sanitaire et socioéconomique sans précédent et a rendu des millions d'êtres humains plus vulnérables encore", a-t-il dit. Cette crise a également rendu plus difficile la mise en œuvre des ODD, a-t-il souligné, notant qu'elle a démontré néanmoins la pertinence de l'agenda de développement durable à l'horizon 2030 ainsi que la centralité des objectifs liés à la santé et à la protection sociale.

Le chef du gouvernement a réaffirmé que le Maroc a fait de la mise en œuvre des ODD une priorité nationale, rappelant la présentation récemment par le Royaume de son deuxième examen national volontaire (VNR) devant le Forum politique de haut niveau des Nations unies.

"Dans cet examen, nous avons présenté les progrès tangibles accomplis par le Maroc dans les domaines suivants : accès aux services de base, lutte contre la pauvreté, réduction des inégalités sociales, autonomisation des femmes et investissement dans le capital humain ainsi que dans les énergies renouvelables", a énuméré Saad Dine El Otmani.

Cependant, le Covid-19 a eu un impact sérieux sur le développement socioéconomique du Maroc, à l'instar d'autres pays du monde, a-t-il noté, soulignant qu'afin de lutter contre les répercussions de la pandémie, le Royaume a entrepris, sous l'impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, une série de mesures dont la création d'un fonds spécial pour la lutte contre les effets de la pandémie en renforçant le système de santé et en apportant l'aide nécessaire aux franges les plus vulnérables de la société ainsi qu'en accompagnant les entreprises les plus touchées.

Le chef du gouvernement a en outre rappelé que le Souverain a présenté, lors du discours du Trône, un plan de relance économique visant à injecter l'équivalent de 12 milliards de dollars dans l'économie nationale; la création d'un fonds d'investissement pour accompagner les secteurs productifs essentiels, ainsi que la mise en place d'une couverture sociale universelle.

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.