Afrique: Assemblée générale de l'ONU - La Covid-19 au cœur des débats

Ouverture du débat général mardi à New-York

La 75ème session de l'Assemblée générale des Nations unies s'ouvre le 22 septembre par un débat général placé cette année sous le thème : « L'avenir que nous souhaitons, l'ONU dont nous avons besoin : réaffirmer notre engagement collectif en faveur du multilatéralisme, combattre la Covid-19 par une action multilatérale efficace.

Tenu au début de chaque nouvelle session de l'Assemblée générale, le débat général virtuel offre aux dirigeants du monde l'occasion de faire une déclaration sur les problèmes mondiaux. Toutefois, son format a été adapté cette année, en raison de la pandémie du coronavirus.

En effet, les dirigeants ont été invités à envoyer des vidéos préenregistrées de leurs discours, qui seront diffusés en direct. Les vidéos devraient être présentées par un représentant de chaque pays membre basé à New York, qui sera physiquement présent dans la salle. Tout dirigeant mondial a cependant le droit de se présenter en personne pour prononcer son discours. Les séances de ce débat général se tiendront du 22 au 29 septembre.

Nul doute que la pandémie de Covid-19 sera au cœur des déclarations des chefs d'Etat et de gouvernement invités à participer au débat général. Dans son discours le 15 septembre, le secrétaire général de l'ONU a mis en évidence comme objectifs cette année le combat global contre cette pandémie.

Plus de huit mois après la découverte du nouveau coronavirus, le constat d'António Guterres sur la situation de cette maladie est amer. « L'épidémie est incontrôlable », a-t-il déclaré lors de sa première conférence de presse donnée dans le cadre de la 75e session de l'Assemblée générale. « Face à une crise sans précédent avec la barre d'un million de morts qui sera franchie dans les prochains jours, la session de l'Assemblée générale de cette année ne ressemblera donc à aucune autre », a reconnu le patron de l'ONU.

Le secrétaire général espère voir ainsi « un très fort engagement » dans la lutte contre la pandémie de coronavirus, sur des mesures contre le réchauffement climatique et de reconstruction économique de manière durable et équitable.

Signalons que l'Assemblée générale des Nations unies a entamé les travaux de sa 75ème session annuelle la semaine dernière. Son nouveau président, le diplomate turc Volkan Bozkir, a souligné à cette occasion l'importance de la tenue d'une session extraordinaire sur la Covid-19, la première du genre.

« Au cours de cette 75ème session, nous organiserons deux sessions extraordinaires de l'Assemblée générale, l'une sur la Covid-19, et la seconde contre la corruption », a-t-il déclaré.

A La Une: Afrique

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.