Algérie: Une convention pour le développement des activités d'alphabétisation par la formation

Alger — Une convention cadre a été signée, lundi à Alger, pour le développement des activités d'alphabétisation par la formation en vue de faciliter l'insertion sociale des catégories concernées, notamment les jeunes et les femmes.

Cosignée par la ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels, Hoyam Benfriha et le président de l'Association d'Alphabétisation "Iqraa", Hocine Khalid, la convention vise à renforcer l'action commune, définir le cadre de coopération et de concertation bilatérales, notamment en termes de "mobilisation de ressources humaines, matérielles et pédagogiques nécessaires pour l'ouverture des classe d'alphabétisation au sein des centres de formation selon les capacités disponibles".

D'après les organisateurs, cette convention s'inscrit dans le cadre de "la prise en charge des besoins des apprentis analphabètes et en application de la stratégie nationale d'alphabétisation".

Le document porte sur l'encadrement des spécialités de formation programmées par les enseignants des établissements de formation professionnelle en faveur de l'Association "Iqraa", permettant aux détenteurs de certificats de qualification dans le cadre du partenariat avec l'association de bénéficier des services fournis par les structures d'accompagnement et d'insertion relevant du secteur de la formation professionnelle.

En vertu de cette convention, une commission mixte sera formée pour la coordination et le suivi pour évaluer les opérations accomplies chaque semestre et se mettre d'accord sur les mesures à prendre pour améliorer la concertation et la coordination.

Pour leur part, les directions de la formation et de l'enseignement professionnels ainsi que les bureaux de l'association au niveau des wilayas s'engagent également à conclure des convention bilatérales dans l'objectif de concrétiser les engagements stipulés dans la convention au niveau local.

A cette occasion, la ministre a indiqué que la convention "permettra aux bénéficiaires des programmes d'alphabétisation de s'inscrire aux centre de formation pour obtenir des certificats de qualification afin qu'ils puissent accéder au monde du travail et créer des micro-entreprises adaptées à leur niveau de formation".

Le secteur de la formation professionnelle contribue "effectivement" à nombre d'activités menées par la société civile, notamment celles liées au renforcement du développement socio-économique, a précisé la ministre.Par ailleurs, Mme. Benfriha a souligné que les établissements de formation font l'objet d'opérations d'assainissement en prévision de la prochaine rentrée dont "la date sera fixée par les autorités concernées".

Et d'ajouter que ces programmes permettent de consacrer le lien entre l'alphabétisation et l'intégration socio-économique de la femme.Pour ce faire, la convention signée permettra de former les catégories concernées en leur offrant la possibilité d'avoir des capacités professionnelles, de bénéficier d'un accompagnement et d'une assistance à l'insertion professionnelle, a conclu le même responsable.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.